Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Société

Après sa traversée de l’Atlantique à la rame, le Toulousain Christophe Papillon se lance un nouveau défi

dimanche 17 mars 2019 à 13:28 Par Olivier Lebrun, France Bleu Occitanie et France Bleu

Après 64 jours en mer, Christophe Papillon a rallié la Martinique seul à la rame. L’ancien parachutiste voulait aider les familles de soldats morts au combat. Il fêtait son exploit à Toulouse avec ses frères d’arme. Il pense déjà à une nouvelle traversée cette fois sur la banquise.

Christophe Papillon arrive en Martinique après 64 jours en mer
Christophe Papillon arrive en Martinique après 64 jours en mer - @Papillon rame sur l’Atlantique

Toulouse, France

Il a réussi son pari, traverser l'Atlantique à la rame. Le Toulousain Christophe Papillon a rallié la Martinique le 10 Février dernier, après 7 000 kilomètres à la force des bras, plus d'1 million de coups de rame et 64 jours passés en mer depuis les Canaries. Cet ancien parachutiste s'était lancé dans ce défi un peu fou pour rendre hommage à ses camarades soldats morts sur les champs de bataille, et apporter des dons pour les orphelins et les veuves des soldats disparus. Christophe Papillon a tenu à fêter cet exploit avec toute la famille des militaires réunie à Toulouse et avec tous ceux qui l'on épaulé dans cette aventure.

Dans la tête plus que dans les bras

C'est cette cause des familles de soldats disparus qui l'a aidé à tenir tout seul sur sa coque de noix, sur les 7 000 kilomètres à la rame sur l'océan si l'on tient compte des courants. Chacun de ses coups de rame alimentait une cagnotte sur internet au profit des veuves et des familles des soldats disparus.

Christophe Papillon fête son exploit avec les militaires à Toulouse, son parrain Fabien Pelous et le  général Collet - Radio France
Christophe Papillon fête son exploit avec les militaires à Toulouse, son parrain Fabien Pelous et le général Collet © Radio France - Olivier Lebrun

Christophe Papillon le sait maintenant, tout se passe dans la tête, plus que dans les bras : "C’est avant tout un défi moral plus que physique. On est obligé de s’adapter aux éléments, des dépressions, donc j’ai appris à reculer, il a fallu compter avec la météo pour arriver de l’autre côté. Il y a eu des moments difficiles, les petites blessures, les escarres, les tendinites. Mais le plus dur, c’est moralement, des moments de doute, de se dire qu’on ne peut pas arriver au bout, ce qui aurait été pour moi inacceptable. Ce qui m’a fait tenir, c’est la cause, une cause à laquelle je crois, je voulais aider les veuves et les orphelins de nos camarades disparus, je pense qu’elles méritent d’être aidées, c’est ce qui m’a animé et c’est ce qui m’a fait tenir."

Christophe Papillon raconte sa traversée

La profonde solitude des familles des soldats morts au combat

Sabrina Verrier a perdu son mari soldat il y a 10 ans au Liban, elle vit seule depuis avec ses enfants. "Aujourd’hui, il a rendu honneur à tous les soldats morts pour la France, et indirectement il a mis à l’honneur nos vies, nos vies de veuves de guerre, de nos enfants orphelins qui souffrent, qui sont dans une société un peu comme des extra-terrestre, parce qu’on est dans une profonde solitude. A travers de son exploit, Christophe Papillon nous a mis dans la lumière, tout simplement."

Christophe Papillon, l'ancien para soutient la cause des familles de ses camarades disparus - Radio France
Christophe Papillon, l'ancien para soutient la cause des familles de ses camarades disparus © Radio France - Olivier Lebrun

Un nouveau défi sur la banquise

Bronzé mais un peu affaibli, il a perdu 15 kilos dans sa traversée de l’Atlantique à la rame en solitaire, Christophe Papillon pense déjà à repartir : "J’envisage de me lancer dans un nouveau défi, ce sera très probablement dans un décor blanc, certainement un traversée de l’Arctique ou rejoindre le pôle nord à pied, quelques chose dans cet esprit." Une traversée en solitaire dit Christophe Papillon n’est possible que grâce à une aventure collective qui vous aide à vous dépasser.

Christophe Papillon veut repartir dans une nouvelle traversée en solitaire