Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Après un cancer du sein, une Orléanaise partage la reconstruction de sa féminité

-
Par , France Bleu Orléans, France Bleu

À 47 ans, Valérie Marcilly a subi l'ablation de ses deux seins. Aujourd'hui, alors qu'elle est toujours en phase de reconstruction mammaire, elle a décidé de s'afficher nue et sans complexe sur les réseaux sociaux. Une façon de mettre en avant sa féminité et de combattre les préjugés.

 Valérie et Laurent lors d'une séance photo
Valérie et Laurent lors d'une séance photo - Géraldine Aresteanu

Au printemps 2018, quelques jours avant l'ablation de son premier sein, Valérie se réveille en pleine nuit avec une idée en tête. "Je me suis dit qu'il fallait absolument que je garde une trace de mes seins, de ma féminité. J'ai donc envoyé un message à Géraldine Aresteanu, une photographe orléanaise dont j'apprécie beaucoup le travail." 

Une première séance photo est organisée avant l'opération, puis une autre après. "Là, je me suis dit qu'il y avait peut être quelque chose à faire, à montrer pour rassurer les autres femmes." Elle décide alors de poster les photos d'elle et de son mari sur Instagram et sur Facebook. "Très vite, j'ai eu pas mal de retour de femmes qui étaient dans la même position que moi, qui ont besoin d'être rassurées."

"On ne doit pas avoir honte de son corps pendant un cancer" 

Le couple photographié avant la première opération de Valérie
Le couple photographié avant la première opération de Valérie - Géraldine Aresteanu

Pour Valérie, suivie à l'hôpital d'Orléans, il y a sans doute un défaut d'information sur pendant et après le cancer. "Quand, comme moi, vous êtes confrontée à une mastectomie avec reconstruction immédiate, vous allez regarder sur Google et là, vous découvrez des poitrines très choquantes, abîmées ou rien du tout. Et finalement, c'est désarmant". En réalisant de belles photos, en noir et blanc, Valérie veut prouver qu'on peut assumer son corps pendant la reconstruction et surtout qu'on peut rester belle et féminine. "Moi, je ne recherche pas la gloire ni la reconnaissance à travers ces photos. Mais, c'est expliquer et montrer qu'on ne doit pas avoir honte de son corps pendant le cancer et aussi après."

Elle veut aussi mieux informer les hommes, les compagnons 

Valérie a créé son propre blog, joliment intitulé : La beauté invisible du sein. Mais, aujourd'hui, elle veut aller encore plus loin et lancer une association pour parler du cancer autrement  et aussi du rôle des hommes dans le combat au quotidien. "À mon premier rendez vous chez la chirurgienne plastique, elle a été étonnée que Laurent soit là à mes côtés. Pour moi, ça a été un autre déclic ! On se rend compte que les hommes, eux aussi, ont besoin d'information sur la reconstruction ou la sexualité pendant le cancer. Il ne faut pas avoir peur d'aborder ces sujets.

Finalistes d'un concours photo !

C'est une autre fierté aujourd'hui pour Valérie et son mari. Les photos que Géraldine Aresteanu a réalisées pour eux ont été retenues en finale du concours Estée Lauder Pink Ribbon. 

On peut encore voter pour leur cliché en allant directement sur le site : https://pinkribbonaward.fr/fr/le-concours/les-finaliste-2019. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess