Société

Arcachon : des armes de collection aux enchères à l'hôtel des ventes Toledano

Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde jeudi 6 octobre 2016 à 17:40

1900 euros pour une paire de pistolets datant de la Révolution Française
1900 euros pour une paire de pistolets datant de la Révolution Française © Radio France - Stéphane Hiscock

Une paire de pistolet datant de la Révolution Française a été vendue 1900 euros ce jeudi après-midi sous le marteau du commissaire-priseur Jean-Daniel Toledano. Cette vente a rassemblé une trentaine de collectionneurs, sans compter de nombreuses acheteurs sur le net et par téléphone.

230 armes et objets militaires sont partis sous le marteau du commissaire-priseur. Des poignards Touareg, des baïonnettes de fusils de la Guerre 14-18, des sabres de l'Empire, des fusils de chasse de toutes les époques et des pistolets de la Révolution Française. C'est d'ailleurs une paire de pistolets datant de la fin du 18ème siècle qui a réalisé la meilleure vente du jour.

Les collectionneurs attendaient ce moment depuis le début de l'après-midi. La mise en vente du lot 72 : une paire de pistolets de gendarmerie de Chevau-Légers modèle 1770 manufacturés à Maubeuge. Prix de départ 800 euros, ils se sont finalement vendus à 1900 euros.

Ces pistolets représentent tout un pan de notre histoire. Ils ont fait les guerres napoléoniennes, avant d'être mis au rebut à la restauration. — Hervé Matous, expert en armes

Deux autres pistolets ayant appartenu à la garde rapprochée de Louis XV, estimés à 13.000 euros, ont également été mise en vente, mais là pas d'acheteurs, ils ont été retirés.

Sous le marteau du commissaire-priseur

Partager sur :