Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Arcachon : les conseils de la SNSM pour éviter le coup de chaud à la plage

jeudi 2 août 2018 à 16:24 Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde

Coups de soleil, déshydratation, insolation, hydrocution ... attention aux pièges de la plage en cette période caniculaire. Les secouristes de la SNSM veillent au grain depuis la vigie de la plage Pereire d'Arcachon.

Le poste de la SNSM plage Pereire
Le poste de la SNSM plage Pereire © Radio France - Stéphane Hiscock

Arcachon, France

La canicule s'est installée sur notre département depuis ce jeudi à la mi-journée. Certains girondins fuient sur le littoral où les températures sont légèrement plus fraîches grâce à la brise marine. Pourtant il faut se méfier de la plage, notamment aux heures les plus chaudes entre midi et 16h.  

Midi, au poste de secours de la SNSM, plage Pereire à Arcachon, les MNS viennent de prendre leur service. Par haut-parleur ils annoncent l'ouverture officielle de la plage et lancent immédiatement un message de prévention à destination des baigneurs : "pensez à la crème solaire et à vous hydrater". François Loiseau, chef de poste, pointe les risques qui guettent les inconscients.

Aujourd'hui on risque de voir des gens en situation de déshydratation, d'insolation ou d'hydrocution. Ca peut paraître banal mais ça arrive très vite et on doit parfois appeler les pompiers pour une évacuation vers l'hôpital.

Les problèmes les plus fréquents en période de forte chaleur - François Loiseau

De nombreux vacanciers ont installé des tentes ou des parasols pour rester à l'ombre mais certains se risquent à faire la sieste en plein soleil. "Je sais, ce n'est pas raisonnable mais j'ai mis de la crème", indice 10, on est loin des recommandations, cette jeune fille risque une bonne brûlure.

"Il faut faire particulièrement attention aux enfants" explique François Loiseau. Pour eux les problèmes peuvent survenir en quelques minutes. Pour les enfants en bas-âge il est recommandé d'aller à la plage seulement le matin ou tard le soir et de les protéger avec une combinaison anti-UV. Selon un sondage Newpharma, 90 % des parents mettraient leur bébé en danger faute d'application régulière de crème solaire.