Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Arcachon : un mois de juillet bien calme, trop calme pour les professionnels du tourisme

lundi 30 juillet 2018 à 19:14 Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde

Le début de la haute saison estivale n'est pas à la hauteur des attentes des hôteliers et des restaurateurs d'Arcachon. Une majorité de professionnels estime que l'activité de la première quinzaine de juillet est en recul par rapport à l'an passé.

Une fréquentation en baisse selon les hôteliers
Une fréquentation en baisse selon les hôteliers © Radio France - Stéphane Hiscock

Arcachon, France

Selon l'institut Gironde Tourisme, 44 % des hôteliers et des restaurateurs estiment que le premier mois de l'été 2018 est moins bon que l'année dernière. Cette année les touristes français sont arrivés en retard. Plusieurs raisons à cela selon Gironde Tourisme : une fin d'année scolaire le 6 juillet, des interrogations liées à Parcoursup pour les parents d'enfants qui passaient le bac et un mondial de foot, qui visiblement, a retardé les départs en vacances.

"Tous les territoires sont concernés par le recul de fréquentation sur cette première quinzaine", note Gironde Tourisme. "Mais, comme en avant -saison, ce sont les professionnels du littoral médocain qui se révèlent les moins satisfaits : 21% d’entre eux jugent même la fréquentation très inférieure à celle de l’an dernier".

Mais où sont passés les vacanciers ? 

Sur la route d'Arcachon, la circulation serait presque fluide. Pas de file d'attente devant la boulangerie et le marchand de journaux a le temps de faire ses mots croisés. Place des Marquises un patron de restaurant se désole devant ses tables vides.

Certains soir mes serveuses se tournent les pouces. Il y a bien quelques mamies qui promènent leur chien mais sinon la place est vide ! — Jean-Bernard Sicard, patron de restaurant

Cette saison a-t-elle vraiment commencé ? Brice Robin, gérant de l'hôtel la Pergola, nous montre les cases vides de son planning. L'hôtelier pointe la fièvre du ballon rond. Début juillet les français auraient fait le choix de rester chez eux devant la coupe du monde en s'endettant pour acheter des télés grand écran.

Seul motif de satisfaction : le retour des touristes étrangers à Arcachon, notamment les Belges et les Hollandais. Les trois prochaines semaines seront déterminantes pour les professionnels mais ce qui a été perdu en juillet ne pourra pas être rattrapé.

Où sont passés les vacanciers ?