Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ardèche : la colère d'une famille contre la clinique Pasteur

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche
Guilherand-Granges, France

Le 12 novembre dernier, une personne âgée est admise dans ce célèbre établissement de Guilherand-Granges. Son mari affirme qu'elle a été très mal soignée.

Le service des urgences.
Le service des urgences. © Radio France - Sébastien Berriot

Ce jour-là, en fin de matinée, une ambulance des pompiers amène une vieille dame, qui habite le village de St-Romain-de-Lerps, aux urgences de la clinique Pasteur. Elle souffre de problèmes respiratoires. Sa tension est basse. Elle est acheminée jusqu'à la salle dite de déchocage, salle réservée aux malades présentant une pathologie ou un traumatisme pouvant engager le pronostic vital. Pendant plusieurs heures, il ne se passe rien ou si peu selon le mari de cette patiente. "Les médecins, poursuit-il, ne font pas trop d'efforts pour l'examiner, pour la soigner alors que son dossier médical est sérieux". Le médecin de famille avait, pour sa part, demandé une hospitalisation d'urgence.

Les praticiens de Pasteur n'en n'auraient donc pas tenu compte. Le soir même, un cardiologue donne son feu vert pour un retour au domicile. Le lendemain matin, l'état de santé de la vieille dame s'est dégradé explique son mari. Elle est alors rapidement transportée à l'hôpital de Valence. Aujourd'hui, ça va un peu mieux mais après cette mésaventure elle est psychologiquement affaiblie. Contactée, la clinique Pasteur n'a pas souhaité répondre à notre demande d'entretien préférant attendre vendredi pour réagir officiellement. C'est ce vendredi 4 décembre en effet qu'une réunion de conciliation et d'explication est prévue avec la famille.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess