Société

Ardèche : à la Toussaint, beaucoup d'admirateurs de Jean Ferrat viennent sur sa tombe à Antraigues-sur-Volane

Par Mélanie Tournadre, France Bleu Drôme-Ardèche et France Bleu lundi 31 octobre 2016 à 19:05

 A la Toussaint, de nombreux admirateurs viennent fleurir la tombe de Jean Ferrat au cimetière d'Antraigues-sur-Volane en Ardèche.
A la Toussaint, de nombreux admirateurs viennent fleurir la tombe de Jean Ferrat au cimetière d'Antraigues-sur-Volane en Ardèche. © Radio France - Mélanie Tournadre

A la Toussaint, de nombreux admirateurs de Jean Ferrat viennent fleurir sa tombe au cimetière d'Antraigues-sur-Volane, en Ardèche. Plus de six ans après sa mort, le souvenir du célèbre chanteur engagé est toujours bien ancré dans les mémoires.

Vous allez peut-être fleurir la tombe d'un être cher pour la Toussaint. La fête des morts n'est que le 2 novembre, mais beaucoup profitent du 1er novembre, jour férié, pour rendre hommage à ceux qui sont partis. En cette période, le petit village d'Antraigues-sur-Volane, en Ardèche, voit arriver de nombreux admirateurs de Jean Ferrat.

Six ans après sa mort, toujours beaucoup d'émotion

Jean Tenenbaum, dit Jean Ferrat, est mort le 13 mars 2010, à Antraigues-sur-Volane où il a vécu pendant toute la fin de sa vie, pendant près de 35 ans. Le souvenir de ce chanteur engagé, poète militant, est toujours très présent dans les esprits.

La tombe de Jean Ferrat au cimetière d'Antraigues-sur-Volane est remplie de fleurs et de petits mots. - Radio France
La tombe de Jean Ferrat au cimetière d'Antraigues-sur-Volane est remplie de fleurs et de petits mots. © Radio France - Mélanie Tournadre

Certains admirateurs viennent parfois de loin pour se recueillir sur la tombe du célèbre chanteur de "La Montagne". Marie-Thérèse vient du Haut-Doubs et a fait plus de 400 kilomètres pour rendre hommage à Jean Ferrat. Devant la tombe du célèbre chanteur, elle ne peut retenir ses larmes : "J'ai toujours dit que je voulais venir sur sa tombe avant de mourir".

"C'est beaucoup d'émotion, cet homme s'est battu pour la liberté."

La fille de Marie-Thérèse, Sylvie, se rappelle de sa jeunesse, lorsqu'elle jouait des chansons de Jean Ferrat à la guitare. "On aurait bien besoin de gens comme lui aujourd'hui, avec des vraies valeurs." insiste Sylvie. "On vit désormais dans un monde de consommation et de profit, c'est bien dommage."

Marie-Thérèse et sa fille, Sylvie, viennent du Haut-Doubs pour rendre hommage à Jean Ferrat sur sa tombe à Antraigues-sur-Volane en Ardèche.

"Un pèlerinage Jean Ferrat"

Pour certains admirateurs, c'est un vrai pèlerinage. Un couple qui habite dans le Lot-et-Garonne fait, chaque année, un "tour des cimetières" un peu particulier. Les deux retraités se sont rendus sur la tombe de Georges Brassens à Sète, dans l'Hérault, puis ils viennent à Antraigues-sur-Volane en Ardèche pour rendre hommage à Jean Ferrat. "On va sur les tombes des grands chanteurs que nous aimons, c'est notre 1er novembre à nous" explique la retraitée.

"Jean Ferrat était un humaniste, quelqu'un de bien."

Un hommage à une "gauche perdue"

Pour ce couple de retraités, "Jean Ferrat était un homme de gauche, la vraie gauche". "Ses valeurs sont trop souvent oubliées de nos jours, le gouvernement socialiste actuel fait une politique de droite, on est très loin de Jean Ferrat," explique Guy.

"Avec le gouvernement actuel, on est bien loin des valeurs de Jean Ferrat !"

Ce couple de retraités vient du Lot-et-Garonne pour rendre hommage à Jean Ferrat et la "vraie gauche".

Partager sur :