Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Ardèche : le coup de gueule de Pascal Terrasse contre une voiture accidentée en bord de route depuis un mois

mercredi 13 février 2019 à 3:28 Par Tommy Cattaneo, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu

Cela fait un mois que cette voiture accidentée est au bord de la départementale 190, en Ardèche. Très agacé, Pascal Terrasse, le vice-président du conseil départemental, a donc posté un message sur les réseaux sociaux pour dénoncer l'inaction des services compétents.

Photo de la voiture accidentée publiée par Pascal Terrasse.
Photo de la voiture accidentée publiée par Pascal Terrasse. © Radio France - Page facebook de Pascal Terrasse.

Bourg-Saint-Andéol, France

Un bon coup de gueule pour faire bouger les choses. Pascal Terrasse, vice-président du conseil départemental de l'Ardèche, a poussé le sien ce dimanche sur les réseaux sociaux. Il a posté la photo d'une voiture accidentée, en bordure de la départementale 190, sur la commune de Bourg-Saint-Andéol.  "1 mois que cette voiture est plantée à la sortie d’un virage dangereux sur un fil électrique", écrit Pascal Terrasse. "Imaginez-vous qu’un transport scolaire s’encastre dans le véhicule ? Ou simplement un sur-accident ! Qui serait responsable ? Le propriétaire, la commune, EDF, les services de l’Etat ou département ?"

Si on était sur le périphérique parisien, le véhicule aurait été enlevé quelques heures après" - Pascal Terrasse.

"Si on était sur le périphérique parisien, le véhicule aurait été enlevé quelques heures après", explique Pascal Terrasse pour justifier ce coup de gueule en ligne. "On ne peut pas avoir ce traitement en milieu urbain et un traitement en milieu rural avec cet accident dont tout le monde se fout depuis un mois."

L'élu souhaite que ça bouge, que quelqu'un vienne enfin enlever cette voiture du bord de la route. Pourtant, les démarches ont bien été entreprises pour dégager le véhicule. Il n'est pas à proprement dit sur la route, ce n'est donc pas du ressort du département, mais de la gendarmerie. Celle de Bourg-Saint-Andéol a sollicité un dépanneur pour remorquer la voiture. Le problème, ce sont les fils électriques : ils pendent près de la voiture depuis qu'elle a endommagé le poteau dans l'accident.

La voiture sera finalement remorquée ce mercredi

Enedis est bien intervenu juste après pour sécuriser l'installation, mais un des câbles touche presque la voiture. Bref pour les gendarmes, c'est à Enedis de faire ce qu'il faut. Mais le gestionnaire du réseau électrique rassure, le fil est celui de la ligne téléphonique. Devant le début de polémique, Enedis a quand même contacté le dépanneur ce mardi, et comme le souhaitait Pascal Terrasse, les choses vont rentrer dans l'ordre. La voiture doit être enlevée ce mercredi en début d'après-midi.