Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ardèche : les deux premières perquisitions administratives à La Voulte-sur-Rhône

-
Par , , France Bleu Drôme Ardèche
La Voulte-sur-Rhône, France

Le Préfet de l'Ardèche l'a annoncé vendredi en marge d'une réunion avec les maires du département sur la mise en oeuvre de l'état d'urgence.

Le préfet de l'Ardèche Alain Triolle, en octobre 2015
Le préfet de l'Ardèche Alain Triolle, en octobre 2015 © Radio France - Stéphane Milhomme

C'est le premier effet de l'état d'urgence en Ardèche. Les deux premières perquisitions administratives ont été réalisées à La Voulte et elles n'ont donné lieu à aucune interpellation. La Préfecture n'a pas communiqué davantage se contentant de dire que d'autres perquisitions de ce type auront lieu dans les jours et semaines qui viennent. Cela porte à 7 le nombre de perquisitions administratives chez nous, il y en a eu en effet 5 dans la Drôme cette semaine. De la lucidité, de la fermeté, du sang-froid, c'est donc le message du Préfet de l'Ardèche aux habitants du département. Devant plusieurs dizaines de maires réunis à Privas, il a précisé qu'aucune manifestation sportive, culturelle, festive n'était pour l'instant annulée. Et puis, toujours lui, un Ardéchois, parti en Syrie combattre avec Daech, revenu en France depuis, a été remis à la justice. Deux autres Ardéchois, eux aussi des soldats de Daech, ont été tués en Syrie.

De l'autre côté du Rhône, le Préfet de la Drôme a lui aussi reçu les maires. Il a expliqué aux élus toutes les mesures de sécurité. La surveillance est renforcée. Plus de 250 gendarmes et une centaine de policiers sont mobilisés un peu partout. Mais pas question, cela dit, d'interdire les fêtes, les lotos, les marchés, les concerts, les matches. Tous les évènements peuvent avoir lieu.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess