Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ardèche : les pompiers réclament des recrutements massifs au Père Noël

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Les pompiers de l'Ardèche étaient une quinzaine samedi matin rassemblés à l'appel de la CFDT devant le siège du Service d'Incendie et de Secours à Privas. Ils n'ont pas perturbé la traditionnelle cérémonie de la Sainte-Barbe, mais ils ont remis aux élus leur lettre au Père Noël.

Les pompiers de l'Ardèche rassemblés ce samedi devant le SDIS à Privas
Les pompiers de l'Ardèche rassemblés ce samedi devant le SDIS à Privas © Radio France - Nathalie Rodrigues

Les pompiers réclament des recrutements massifs. Le service d'incendie et de secours de l'Ardèche est sous-doté comparé aux départements de taille similaire et le nombre d'interventions a explosé ces dernières années. 

Jean-Pierre Schmitt, secrétaire de la CFDT du SDIS de l'Ardèche, réclame l'embauche de 100 pompiers professionnels sur les 5 ans qui viennent : " pour faire la couverture des secours en toute sécurité et dans les règles, il nous faut sur le Département 379 pompiers, professionnels et volontaires confondus, chaque jour. En semaine, régulièrement, nous sommes en dessous des 200 sapeurs-pompiers."

Douze professionnels recrutés depuis 2016

Ce manque de pompiers cause une surcharge de travail et des risques pour ceux qui font appel à eux, risques que les secours mettent plus de temps à intervenir. 

La présidente du SDIS de l'Ardèche, Sandrine Chareyre, reconnaît qu'il y a des besoins. On y travaille répond t'elle aux manifestants : "depuis 2016, on a recruté 12 pompiers professionnels supplémentaires. On va me dire "c'est insuffisant", mais c'est un signe qu'on va dans le sens de recruter. Cela ne peut pas se faire en un jour. Il faut aussi résoudre l'équation des recettes et des dépenses." 

Si il y a des besoins aussi lourds aujourd'hui, c'est que des embauches prévues avant 2016 n'ont pas été faites faute de moyens.

La CFDT réclame aussi le recrutement d'une douzaine d'administratifs. Le syndicat a prévu un nouveau rassemblement mercredi matin à l'occasion du conseil d'administration du service d'incendie et de secours

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu