Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Ardèche : une commune de 55 habitants gagne son bras de fer contre EDF

jeudi 12 novembre 2015 à 6:00 Par Germain Treille, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu

La justice a donné raison la semaine dernière au village du Plagnal, dans le Massif du Tanargue, qui a fait capoter un projet d'implantation d'éoliennes. Fureur d'EDF qui réclamait, en guise de dédommagement, 2 millions d'euros. Recours invalidé mais le combat ne fait que commencer.

Éoliennes, image d'illustration.
Éoliennes, image d'illustration. © Radio France - Radio France

Le Plagnal, France

Un ouf de soulagement pour la municipalité ! Imaginez : deux millions d'euros, 55 habitants. C'était la ruine assurée si EDF avait gagné la bataille selon Denise Laffare, le maire du Plagnal. Elle a appris la bonne nouvelle en fin de semaine dernière. Le tribunal de Privas a donc rejeté le recours du fournisseur d'électricité. Il était en colère depuis longtemps déjà.  EDF avait en effet l'intention d'implanter, dans ce coin isolé de l'Ardèche, trois éoliennes. Une promesse de bail avait été signée en 2007-2008 par l'ancien maire, aujourd'hui décédé. La nouvelle équipe est revenue sur cet engagement. D'où le recours pour tenter de récupérer une grosse somme d'argent en guise de dédommagement.

L'histoire aurait pu en rester là. Mais Denise Laffare doit désormais se battre contre un autre adversaire. Il a un nom, il a un visage. Une querelle de clochers en quelque sorte. La communauté de communes "Cévennes et Montagne Ardéchoise", à laquelle est rattaché Le Plagnal, lui réclame, pour sa part, 109.000 euros de dommages et intérêts. Marc Champel, son président, favorable aux éoliennes, confirme le chiffre, ça correspond selon lui aux pertes financières liées à l'abandon du projet. Contacté, il n'a pas souhaité s'exprimer publiquement. Le dossier est en cours d'instruction au tribunal administratif de Lyon.