Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Arena Futuroscope: de grosses retombées pour l'emploi et l'économie locale

-
Par , France Bleu Poitou

Les travaux de la futur Arena Futuroscope débuteront en mars prochain. Un chantier de grande envergure pour une livraison prévue en décembre 2021. Une construction qui devrait permettre la création de nombreux emplois ainsi que d'importantes retombées économiques.

La future Arena Futuroscope en image de synthèse.
La future Arena Futuroscope en image de synthèse. - Conseil Départemental de la Vienne

Le département de la Vienne, Grand Poitiers et le Futuroscope vont franchir un nouveau cap en 2020. Au mois de mars, débutera le chantier de l'Arena. Un projet voulu et financé en très grande majorité par le Conseil Départemental de la Vienne. L'enceinte, qui doit être livrée pour décembre 2021 aura une capacité de 6 000 places. Avec la construction de cette salle, il ne fait aucun doute que la ville passera dans une nouvelle dimension culturelle et sportive. Ce nouveau bijou de 12 000 mètres carrés s'implantera aux portes du Futuroscope et fera, sans aucun doute, le bonheur du Poitiers Basket 86, mais aussi des amateurs de concert et de spectacle. 

Chaque année, ce sont 110 événements qui seront organisés. Parmi eux, 68 dates seront des spectacles culturels et des compétitions sportives nationales et internationales. On retrouvera notamment l'ensemble des matches à domiciles du Poitiers Basket 86. Pour ces rencontres, la disposition de la salle devrait légèrement changer, pour atteindre une capacité de 3 000 à 4 000 places. Une disposition afin de vivre des compétitions intenses dans une ambiance de "chaudron". L'enceinte a également vocation à être au cœur de la candidature olympique pour devenir centre de préparation aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Le Futuroscope réquisitionnera le lieu en période estivale. Le parc d'attraction y proposera un show réparti sur 45 dates. 

Des créations d'emplois à prévoir

Pour ce chantier de grande envergure, 17 entreprises, qui emploient 2 000 salariés de la Vienne sont sollicitées (Bouchet Frères, Erreba Poitou-Charentes, Moreau Lathus, Breuil Bâtiment, SARL Cornet, SONECO Bureau d'études, LUMELEC, Boutineau SAS, Brunet, Colas (Châtellerault), Groupe Vinet, SARL Pain Metallerie, SCI Réseau, SOCOTEC, Ridoret Menuiserie, Société Poitevine de peinture, SOPREMA, Sergies, Hervé Thermique). Ce projet met aussi en avant une véritable stratégie d'insertion sociale. Ainsi NGE, la société responsable de chantier, s'engage également à réaliser des opérations d'insertion (minimum 10 000 heures) et de formation.  La volonté des élus du Conseil départemental de la Vienne était clairement de dynamiser le tissu économique local à travers les emplois créés.

Chez Ridoret Menuiserie, ce chantier aura un impact, tant économiquement que pour le marché de l'emploi. Pour Thierry Lavergne, gérant de la société, ce chantier va représenter 75% de son chiffre d'affaires. Il prévoit également de recruter, mais pas n'importe qui. "Ce qui nous intéresse, c’est de recruter. Comme on a régulièrement des stagiaires ou des apprentis, on essaye de garder un vivier, ce qui nous permet d’embaucher quand on a besoin."

Pour Catherine Lathus, la dirigeante de l'entreprise Moreau-Lathus, c'est également une potentielle future main-d'oeuvre pour les entreprises qui seront engagées sur ce chantier : "Les heures d’insertion qui sont prévues, qui permettront, je l’espère de faire monter en compétences des personnes qui pourraient éventuellement être intégrées aux entreprises qui vont intervenir sur ce chantier à l’issu d’une période de formation."

L'exploitation du site se fera par Futuroscope Congrès Evénement, associé à NGE concessions et en partenariat avec Lagardere Sports. La maintenance du site sera également assurée par Futuroscope Maintenance Développement. La décision d'attribution de ce chantier au groupe NGE concessions avait été fortement contesté par S-Pass théâtres spectacles événements, autre groupe en lice porté par Vinci. Ce dernier avait saisi le tribunal administratif de Poitiers pour tenter de faire annuler cette décision suite à un supposé conflit d'intérêt. Le président du Directoire du Futuroscope avait été associé aux échanges avec les différents candidats et c'est le  groupement d'entreprises qui comprend deux filiales du Futuroscope  qui a remporté le marché. Une demande rejetée le 19 septembre dernier par le juge des référés.  

Un coût total de 50 millions d'euros

Le coût total de cette infrastructure sera de 50 millions d'euros. Une salle, financée de moitié par les subventions publiques d'une hauteur de 26 millions d'euros. C'est le département de la Vienne qui va mettre la main à la poche en déboursant 20 millions d'euros. La communauté urbaine de Grand Poitiers participera à hauteur de 5 millions d'euros et l'état d'un million d'euros. La somme restante proviendra de financements privés. 

Des retombées économiques seront également à prévoir pour le Futuroscope. Le parc a déjà réservé 45 dates sur la période estivale à partir de 2022 et compte bien se développer encore plus avec l'ouverture de cette infrastructure. "On a souhaité avec le département que cette salle soit le plus proche possible des caisses pour faire un tout et développer le « resort », qui est un de nos objectifs" confie Rodolphe Bouin le directeur du Futuroscope. L'organisation de ces shows va également coûter chers au parc et l'accès au spectacle "nécessitera un ticket supplémentaire" poursuit-il avant de préciser que "le prix devrait être relativement faible sur la période de juillet et un peu plus fort sur la période d'août."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu