Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Argenton-sur-Creuse : un projet de voyage à Hiroshima pour des élèves handicapés

-
Par , France Bleu Berry

Le collège Rollinat d'Argenton-sur-Creuse lance un financement participatif sur Internet pour un projet de voyage au Japon, au Mémorial de la paix à Hiroshima. L'aboutissement d'un projet éducatif sur le devoir de mémoire et la Seconde Guerre mondiale.

-
- - -

Argenton-sur-Creuse, France

C'est un projet élaboré et réfléchi depuis plus d'un an au collège Rollinat d'Argenton-sur-Creuse. Sept élèves en situation de handicap vont partir au Japon en juin 2020. Ils sont en classe de 4e et de 3e ULIS. Un financement participatif sur Internet a été lancé. Il a déjà permis de récolter plus de 1 000 euros. Toute l'année, les élèves travaillent sur le devoir de mémoire, notamment sur les horreurs commises pendant la Seconde Guerre mondiale. 

Un devoir de mémoire essentiel pour les élèves

L'idée est de faire une passerelle entre Hiroshima et Argenton-sur-Creuse. La ville de l'Indre a subi elle aussi un massacre, évidemment d'une toute autre ampleur. Mais l'armée nazie a tué de façon totalement arbitraire 67 personnes le 9 août 1944. Deux événements découverts par les élèves pendant leurs cours. "La bombe nucléaire d'Hiroshima a fait 150 000 morts au Japon. C'est important de se souvenir de ceux qui sont morts", expliquent les élèves. Ils sont donc impatients d'aller au Japon. "Pour voir les dégâts causés par la bombe. Pour voir sur place", précisent les jeunes. 

C'est Brice Massaux qui a eu l'idée il y a un an. Cet enseignant est déjà allé à Hiroshima, au mémorial de la paix. "C'est très impressionnant. Je voulais partager cette expérience avec ces jeunes. Les deux bombes de Hiroshima et Nagasaki, c'est ce qui m'a le plus marqué dans l'Histoire de la Seconde Guerre mondiale", explique l'enseignant.

"Le devoir de mémoire est capital. On se rend compte que la plupart de nos élèves passent devant le monument aux morts. Mais très peu s'arrêtent et se questionnent. La parole des anciens se fait pas forcément plus rare mais il faut aller la chercher. Donc on essaie d'amener les élèves à l'histoire locale. C'est un peu cliché, mais c'est aussi la réalité : il faut connaître son passé pour ne pas reproduire les mêmes erreurs", explique Marion Stroecken, qui fait partie de l'équipe qui encadre le projet.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu