Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Argenton-sur-Creuse : nouvelle action "Stop Train" du comité de défense de la gare

-
Par , France Bleu Berry

Une centaine de manifestants a bloqué ce mardi soir l'Intercité 3674 qui relie Brive-la-Gaillarde à Paris, au niveau de la gare d'Argenton-sur-Creuse. Ils réclament notamment le retour d'un trajet direct entre Argenton et Paris dans la soirée : ce train a été supprimé il y a deux ans.

À l'appel du comité de défense de la gare, une centaine de manifestants a bloqué un train à Argenton-sur-Creuse ce lundi soir.
À l'appel du comité de défense de la gare, une centaine de manifestants a bloqué un train à Argenton-sur-Creuse ce lundi soir. © Radio France

Argenton-sur-Creuse, France

Une centaine de manifestants réunis sur le quai de gare d'Argenton-sur-Creuse, qui descendent ensuite sur les voies, cela a de quoi surprendre les voyageurs de l'Intercité 3674. À l'appel du comité de défense de la gare d'Argenton-sur-Creuse, les manifestants ont bloqué le train pendant une quinzaine de minutes. Le train qui relie Brive-la-Gaillarde à Paris a été pris au hasard mais l'action se veut symbolique : les citoyens réclament le retour d'un trajet direct entre Argenton-sur-Creuse et Paris en fin de journée. Ce train a été supprimé en juillet 2017 et depuis, les usagers d'Argenton peuvent rejoindre Paris via une correspondance par Châteauroux.

"Rendez-nous nos trains"

Cette nouvelle action "Stop Train" vise à sensibiliser les pouvoirs publics, à quelques mois du début de travaux à la gare d'Argenton-sur-Creuse. À partir de décembre, la circulation des trains sera interrompue 5 heures entre 10h et 15h puis cette durée passera à 9 heures par jour à partir de 2021. Les élus et les habitants sont donc inquiets de la situation : "On est persuadés que nos territoires vont être abandonnés, on a peur qu'Argenton soit oubliée. C'est quand même la pire des choses : voir passer un train qui ne s'arrête pas alors qu'on en aurait besoin", dénonce Jean-Michel Moreau, adjoint au maire d'Argenton-sur-Creuse.

Jean-Michel Moreau : "Nous, dans nos campagnes, nous avons besoin de transports, nous n'avons pas de métro"

Une centaine de manifestants s'est réunie dans la gare d'Argenton-sur-Creuse ce lundi soir. - Radio France
Une centaine de manifestants s'est réunie dans la gare d'Argenton-sur-Creuse ce lundi soir. © Radio France

Il y a mois, les usagers ont récupéré un train en provenance de la capitale, qui s'arrête désormais à Argenton en soirée.  Mais le combat ne s'arrête pas là pour les citoyens rassemblés en collectif. Les manifestants veulent récupérer deux autres trains. "Un train le matin, en fin de matinée, nous en avions un à 11h, qui descend de Paris, il nous a été retiré, et un autre le soir, qui arrivait à 18h et qui nous a été supprimé aussi", regrette Suzanne, une habitante d'Argenton-sur-Creuse.

Avec l'arrivée des trains privés qui font des offres pour se pointer sur la ligne, cela remet un coup de pression supplémentaire.          
Bertrand Lebert, du comité de défense de la gare d'Argenton-sur-Creuse

Une prochaine réunion avec la préfecture de l'Indre pour évoquer ce dossier est prévue au mois d'octobre.