Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La justice confirme l’annulation du permis d’exploitation de la mine de Salau

-
Par , France Bleu Occitanie

La cour d'appel administrative de Bordeaux vient de confirmer l’annulation du permis de recherche minière sur le site de Salau (Ariège). Un projet de réouverture de la mine de tungstène contesté. Les opposants demandent la dépollution du site.

Les opposants à la réouverture de la mine de Tungstène de Salau remportent une nouvelle bataille juridique
Les opposants à la réouverture de la mine de Tungstène de Salau remportent une nouvelle bataille juridique - @Association Stop Salau

Le projet de réouverture de la mine de Salau, une mine de tungstène en Ariège, a-t-il du plomb dans l'aile ? La cour d'appel administrative de Bordeaux vient de rendre sa décision. Elle confirme la décision du tribunal administratif de Toulouse qui avait annulé le permis exclusif de recherche minière au groupe Variscan à capitaux australiens.

Un coup d’arrêt pour les opposants

La commune de Conflens et les associations d'opposants espèrent que ce jugement mettra un terme définitif à ce projet. Elles demandent que l'ancien site minier de Salau soit dépollué pour protéger la population et l'environnement. Il y a notamment de l’amiante dans l’ancienne mine.

"La commune de Couflens et les associations souhaitent que ce jugement mette un terme définitif à ce projet minier et apaise toutes les tensions qu’il a soulevées. Elles espèrent que toutes les parties qui se sont opposées sur ce dossier vont se rassembler pour exiger la dépollution de l’ancien site minier de Salau afin de protéger l’environnement et de préserver la santé des populations." indiquent les associations d'opposants à la mine dans un communiqué.

Pourquoi ce regain d’intérêt pour le tungstène ?

La société australienne avait obtenu un permis d'exploration pour faire des recherches dans la mine de Salau, une ancienne mine de tungstène qui employait encore 150 personnes quand elle a fermé en 1986. Les permis de recherches minières avaient été accordés par l'État au nom de l’indépendance économique car le tungstène est un métal rare considéré comme stratégique.

Le tungstène est un métal dur, très résistant. Il résiste notamment à la chaleur et il est du coup très prisé dans l'industrie aéronautique, l'armement ou les technologies high-tech. On en utilise de plus en plus, or aujourd'hui plus de 80% du tungstène est produit en Chine. Il faut que d'autres pays émergent pour répondre aux besoins. 

C'est pour cela qu'on voit revenir sur le devant de la scène des entreprises qui veulent rouvrir des mines en France, comme celle de Salau, ou qui cherchent de nouveaux gisements. C'est le cas notamment dans le Tarn. La France aurait un gros potentiel. Les spécialistes estiment que ça serait un vrai "plus" de produire le tungstène ici pour être indépendant énergétiquement.

Une exploitation polluante 

Mais ce n'est pas si simple. Il n'y a pas de mine propre et l'extraction de tungstène a forcément un impact environnemental. Les partisans de la réouverture des mines estiment toutefois qu'avec les normes et les contrôles, on a davantage les moyens en France de faire les choses le plus proprement possible, plutôt qu'en Chine. 

Jusqu'ici comme ici en Ariège, l’État a seulement accordé un permis de recherche, d'exploration, mais pas encore d'extraction. La différence est de taille.

Les opposants à la mine de Salau qui bataillent depuis des années contre la réouverture de la mine espèrent avoir gagné une bataille juridique décisive.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu