Société

Des milliers de manifestants pour la culture provençale à Arles

Par Lucas Valdenaire, France Bleu Provence samedi 24 octobre 2015 à 19:51

Il y a eu 7.000 manifestants selon les organisateurs, 2.700 selon la police
Il y a eu 7.000 manifestants selon les organisateurs, 2.700 selon la police © Radio France - Lucas Valdenaire

Une marche pour défendre la langue provençale a rassemblé, ce samedi, plusieurs milliers de personnes à Arles. Les principaux candidats aux élections régionales étaient présents.

Du rouge, du jaune et des milliers de manifestants dans les rues d'Arles ce samedi. Ils ont participé à une marche pour défendre la langue provençale et les traditions locales. Ils étaient 7.000 selon les organisateurs, 2.700 selon la police.

"Une alliance européenne des langues régionales"

Près d'une centaine d'associations étaient mobilisées. Jean-Pierre Richard, du collectif Prouvènço, s'inquiète de la disparition de la culture provençale. Principale menace, selon lui : "l'Union européenne". 

L'Europe a une vision ultra-économique. Si demain, les subventions sont coupées, il n'y aura plus de courses de taureaux, de défilés et de fêtes provençales

Jean-Pierre Richard, organisateur de l'évènement

Selon Jean-Pierre Richard, la mobilisation est régionale mais aussi nationale, voire européenne. Les Provençaux ont d'ailleurs reçu le soutien des Alsaciens ou encore des Napolitains :

Nous ne sommes plus seuls. Nous avons constitué une alliance européenne des langues régionales

Une centaine d'élus locaux

Dans le cortège, une centaine d'élus locaux et parmi eux, les principaux candidats aux élections régionales : Christian Estrosi (LR), Marion Maréchal-Le Pen (FN) et Christophe Castaner (PS). Les deux premiers se défendent de toute récupération politique. Le troisième assume :

En ce moment on est beaucoup plus sur le terrain, je suis un candidat en campagne

L'occasion pour les organisateurs de formuler à nouveau leurs revendications, comme par exemples, la reconnaissance de la langue provençale ou encore la création de nouvelles écoles bilingues.   

Pendant la campagne présidentielle, François Hollande s'est engagé à faire reconnaître les langues régionales à travers une loi constitutionnelle. La Charte européenne des langues régionales doit d'ailleurs être examinée en séance le mardi 27 octobre au Sénat.

Les hommes et femmes politiques locaux étaient en tête du cortège - Radio France
Les hommes et femmes politiques locaux étaient en tête du cortège © Radio France - Lucas Valdenaire
Une vingtaine de cavaliers ont fait le déplacement - Radio France
Une vingtaine de cavaliers ont fait le déplacement © Radio France - Lucas Valdenaire