Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Centenaire de la Première Guerre mondiale

Armistice : Emmanuel Macron choisit Georges Clémenceau pour commémorer son premier 11 novembre

samedi 11 novembre 2017 à 12:53 Par Typhaine Morin, France Bleu

C'est au musée Georges-Clémenceau, à Paris, que le président de la République Emmanuel Macron a débuté ce samedi les commémorations de l'Armistice qui a mis fin à la Première guerre mondiale. Le chef de l'Etat a ensuite déposé une gerbe devant la tombe du Soldat inconnu.

Emmanuel Macron a commémoré l'Armistice de la Première guerre mondiale au musée Georges-Clémenceau à Paris
Emmanuel Macron a commémoré l'Armistice de la Première guerre mondiale au musée Georges-Clémenceau à Paris © Maxppp -

Paris, France

Il y a 100 ans, Georges Clémenceau était président du Conseil, et c'est sous son exercice que fut signé l'Armistice de la Première guerre mondiale, en 1918. Le président de la République Emmanuel Macron a choisi de débuter les commémorations de ce 11 novembre au musée Georges Clémenceau, situé dans un appartement du XVIe arrondissement de Paris, où a vécu celui qu'on surnomme le "Père la victoire".

Commémorations du 11 novembre 2018

Le chef de l'Etat a ensuite déposé une gerbe au pied de la statue de Georges Clémenceau, en bas des Champs Elysées. Escorté par la Garde républicaine, Emmanuel Macron a remonté l'avenue sous une pluie fine avant de passer en revue les troupes et de déposer une gerbe devant la tombe du Soldat inconnu, place de l'Etoile.

La présidence réfléchit déjà aux commémorations du 11 novembre 2018, qui marqueront le centenaire de l'Armistice. Une grande cérémonie pourrait accueillir les 80 pays belligérants, allant du Canada à l'Australie aux pays africains.