Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Arnaques, pratiques commerciales douteuses : l'UFC-Que Choisir en Mayenne traite 200 dossiers chaque année

-
Par , France Bleu Mayenne

L'UFC-Que Choisir fête ses 40 ans en Mayenne et ses 70 ans au niveau national. Dans notre département, elle compte 800 adhérents. L'association informe, conseille et défend les consommateurs. Un consommateur d'Entrammes, trompé par un fournisseur d'électricité témoigne.

UFC-Que Choisir (illustration)
UFC-Que Choisir (illustration) © Maxppp - Pierre HECKLER

En 2018, René est démarché à son domicile par un fournisseur d'électricité. L'homme succombe alors à l'offre alléchante du représentant commercial qui s'est présenté chez lui. "Un beau contrat de trois ans. La première année s'est bien passée, et je m'attendais alors à recevoir une lettre de régularisation" explique le Mayennais. Sauf que pendant un an et demi : rien du tout. "J'ai donc voulu changer de fournisseur et c'est là que les grosses factures sont tombées. Une première de 1.700 euros par exemple. Je me disais que ce n'était pas possible" poursuit ce conducteur d'engin à la retraite.

En un mois, 2.000 euros de facture

Un peu plus tard, le fournisseur en question lui réclame même plus de 2.000 euros en lui expliquant qu'il a consommé en un mois 13.000 kWh ! C'est à ce moment-là que l'Entrammais demande l'aide de l’association UFC-Que Choisir en Mayenne. "Elle a écrit des courriers au fournisseur en lui expliquant que tout ça était insensé. Malheureusement entre-temps j'avais quand même payé 1.700 euros en chèque". Les courriers de l'UFC-Que Chiosir et l'installation d'un compteur Linky dans sa maison font plier le fournisseur d'électricité. Ce dernier redonne même 800 euros à René. Chat échaudé craint l'eau froide, le démarchage à son domicile n'est plus permis : "Ceux qui viennent à la maison sont mal reçus. Je leur dis de faire demi-tour !".

En Mayenne l'UFC-Que Choisir traite environ 200 dossiers par an. Dans la majeure partie des cas, ce sont pour des litiges entre des fournisseurs de gaz ou d'électricité. Depuis la crise de la Covid-19 et les restrictions de voyages, les problèmes avec des opérateurs se sont multipliés (assurance sur des billets d'avion, remboursement, etc). 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess