Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Arras: les bars et restaurants devront fermer une heure plus tôt

-
Par , France Bleu Nord

Un premier arrêté avait été pris par le maire d'Arras dès le 11 mai (date de réouverture des cafés notamment) et qui courrait jusqu'au 22 juin (date d'une nouvelle phase du déconfinement). Cet arrêté est donc prorogé jusqu'au 14 juillet. Il réduit d'une heure les horaires prévus par le préfet.

Les cafés et les restaurants d'Arras devront fermer une heure plus tôt
Les cafés et les restaurants d'Arras devront fermer une heure plus tôt - Claire Mesureur

L'arrêté pris par le maire d'Arras prend en compte les préconisations de l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) mais aussi les prérogatives du maire en matière d'ordre public. En clair, Frédéric Leturque constate que le tout le monde s'accorde à dire que le virus est toujours présent et hautement pathogène. "Il faut donc, dit-il, maintenir les gestes barrière".

Mais au-delà de la pandémie le maire d'Arras note qu'il est de sa responsabilité de faire "régner l'ordre public". L'arrêté précise que l'année dernière "au printemps et durant l'été, les services de police sont intervenus à de multiples reprises sur des troubles à l'ordre public, à la sécurité et à l'ordre publics".

Reste que l'arrêté municipal ne réduit que d'une heure les autorisations d'ouverture: minuit les soirs de semaine, 1h les soirées de week-end. Rien d'incontournable donc, si ce n'est qu'il peut éventuellement déplacer le problème: la semaine dernière les forces de police avaient dû intervenir dans un parc de la ville pour mettre fin à un rassemblement non autorisé. Et dans d'autres villes de la région, comme à Dunkerque, des riverains se plaignent de rassemblements nocturnes qui perturbent toutes leurs nuits.

Retrouvez l'interview de Frédéric Leturque, maire d'Arras ici

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu