Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Arrêté anti-pesticides : la préfecture de l'Indre attaque au tribunal administratif deux communes

-
Par , France Bleu Berry

L'an passé, trois communes indriennes ont pris des arrêtés interdisant l'épandage de pesticide à proximité des maisons. La préfecture avait menacé de porter l'affaire devant le tribunal si ces communes ne retiraient pas la mesure. Elle poursuit donc le Blanc et Saint Georges-sur-Arnon.

Trois communes indriennes voulaient interdire l'épandage de pesticides à proximité des maisons
Trois communes indriennes voulaient interdire l'épandage de pesticides à proximité des maisons © Maxppp - Maxppp

En 2019, les maires du Blanc, d'Argenton-sur-Creuse et de Saint Georges-sur-Arnon ont pris des mesures pour interdire l’épandage de pesticide à moins de 150 mètres des habitations. 

Le préfet de l'Indre, Thierry Bonnier, avait annoncé qu'il demanderait aux élus de retirer ce texte, expliquant qu'une telle mesure n'était pas légale. 

Si le maire d'Argenton a effectivement renoncé à son arrêté, les maires du Blanc et de Saint-Georges-sur-Arnon ont refusé d'en démordre. 

Le préfet de l'Indre a donc décidé de poursuivre devant le tribunal administratif les mairies concernées. 

A l'échelle du pays, le maire de Langoüet avait été le premier à interdire les pesticides sur sa commune. La préfecture d'Ille-et-Vilaine avait fait annuler l'arrêté en passant devant le tribunal administratif de Rennes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu