Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : LGV Paris-Bordeaux

Arrivée de la LGV Bordeaux-Paris : qu'en pensent les habitants du quartier Saint-Jean ?

-
Par , France Bleu Gironde
Bordeaux, France

La LGV Bordeaux-Paris en 2h04 c'est pour ce dimanche. 33,5 allers-retours seront assurés quotidiennement. Le trafic devrait augmenter de 20% sur cet axe. Et déjà de nouveaux habitants s'installent dans le quartier de la gare à Bordeaux, de quoi faire réagir les commerçants et habitants.

La LGV devrait attirer de nombreux touristes et de nouveaux habitants.
La LGV devrait attirer de nombreux touristes et de nouveaux habitants. © Radio France - Mélanie Juvé

Les habitants le savent : l'arrivée de la LGV ce dimanche change la vie de leur quartier. Que ce soit avec la venue plus importante de touristes ou l'installation de nouveaux voisins. Déjà, ils ont vécu les premiers travaux du projet Euratlantique le futur quartier d'affaires. Les nouvelles résidences se démarquent des vieilles échoppes de pierre. "On attend le 2 juillet, on est bienveillants vis-à-vis des Parisiens qui arrivent" lance Brice, attablé à la terrasse d'un café cours de la Marne.

"Un embourgeoisement du quartier"

Dans une rue non loin de la paroisse du Sacré-Cœur, Elsa ne voit pas d'impact positif ni négatif, mais émet quand même un constat : "Le quartier est le premier pied-à-terre qu'on puisse trouver pour un Parisien, juge-t-elle. La rocade est juste à côté, c'est très bien desservi ici. Les gens qui vont venir et qui prendront la LGV auront de l'argent, on verra un embourgeoisement du quartier."

"Ça fait 20 ans que j'habite ici. Le fait qu'il y ait plus de monde c'est bien et en même temps non. Parce que voir de nouveaux habitants qu'on ne connait pas ça fait bizarre. Avant on avait notre cocon, on se connaissait tous. S'ils ne collent pas à nos mœurs, ça craint un peu." — Maxwell, habitant du quartier.

Les commerçants positifs

Les commerçants sont nombreux dans le quartier, à l'image des restaurants et hôtels côte-à-côte rue Charles Domercq. "Ça va dynamiser la zone et ça peut être un plus pour nous, explique Jean-Baptiste Janin l'un des gérants d'une salle de jeux d'Escape game rue Pierre Loti. Nous on travaille avec des entreprises qui viennent pour des séminaires." Car c'est l'augmentation de la clientèle d'affaire qu'attendent beaucoup de propriétaires d'enseignes. "J'ai ouvert il y a un an justement en prévision de l'arrivée de la LGV, raconte Cécile Santana qui tient un salon de coiffure côté Belcier. Il y a déjà de grosses sociétés qui se sont installées pas loin, qui sont la parce que la nouvelle ligne va arriver et que ce sera plus facile pour aller travailler. Ce sera une bonne clientèle. "

Les commerçants devraient faire un premier bilan de la fréquentation début août, un mois tout juste après l'ouverture de la ligne. La SNCF prévoit qu'il pourrait y avoir jusqu'à 95 000 personnes par jour dans la gare de Bordeaux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess