Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

ASM, Foire, Sommet de l'élevage : le nouveau préfet du Puy-de-Dôme prêt à déroger ?

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

En fonction depuis ce lundi, le nouveau préfet du Puy-de-Dôme, Philippe Chopin, doit déjà se prononcer sur plusieurs demandes de dérogation à la jauge des 5000 personnes, notamment pour les prochains de l'ASM ou encore la Foire de Clermont-Cournon.

Philippe Chopin, nouveau préfet du Puy-de-Dôme, le jour de sa prise de fonction.
Philippe Chopin, nouveau préfet du Puy-de-Dôme, le jour de sa prise de fonction. © Radio France - Juliette Micheneau

Premier dossier sur le bureau du nouveau préfet : celui de l'ASM qui demande à pouvoir accueillir 12 000 personnes au Michelin pour son dernier match amical de samedi contre Lyon et son premier match de championnat le week-end suivant contre Toulouse. Sa réputation précède Philippe Chopin : il est le seul de France à avoir autorisé une jauge de 8000 personnes pour un match amical de l'USAP. Le nouveau préfet du Puy-de-Dôme sera donc dès ce mardi soir sur la pelouse du Michelin avec le président de l'ASM Clermont Auvergne, Jean-Michel Guillon. "Je veux aller sur place, je suis un homme de terrain", assure Philippe Chopin. "Je vais m'imprégner de son dossier, ils sont très sérieux donc je pense qu'ils vont me proposer des mesures adéquates", ajoute le préfet qui promet une réponse dans la foulée.

Réponse rapide aussi pour la Foire de Clermont-Cournon qui devait commencer à s'installer dès cette semaine pour ouvrir le 12 septembre. "Nous avons un dossier, nous avons demandé des précisions aux organisateurs. Moi mon souci c'est de travailler avec tout le monde de manière pragmatique", promet Philippe Chopin. "Je ne suis pas du tout hostile aux dérogations, mais il faut un dossier très solide et s'assurer que pour cet événement on ne va pas créer un cluster particulier." 

Le nouveau représentant de l'Etat doit également rencontrer le président du Sommet de l'Elevage et celui de la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme, pour statuer au plus vite sur l'organisation de cet événement qui attire près de 100 000 personnes à la grande halle d'Auvergne.

Covid, insécurité et mobilité comme priorités

Des décisions d'autant plus difficiles à prendre que l'épidémie de Covid-19 évolue constamment. Le nouveau préfet parle d'un "frémissement à la hausse" avec une incidence du virus pour 100 000 habitants, passé de 5,5 la semaine dernière à 17 dans le Puy-de-Dôme. Philippe Chopin doit d'ailleurs réunir la semaine prochaine les élus, pour mettre en place un plan départemental pour anticiper la reprise de l'épidémie.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Arrivé ce lundi à Clermont-Ferrand, il a déjà eu l'occasion de s'entretenir avec le maire de la ville qui a alerté son attention sur les questions d'insécurité, ainsi que, comme le président de Département, sur le problème des liaisons ferroviaires et aériennes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess