Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Emmanuel Macron touche au cœur les sauveteurs en mer lors de son discours à Montpellier

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

Le chef de l'État a rendu un hommage appuyé aux sauveteurs en mer ce mardi soir lors de son discours aux assises de la mer à Montpellier.

Emmanuel Macron salué par des bénévoles de la SNSM à l'issue de son discours aux assises de la mer au Corum à Montpellier
Emmanuel Macron salué par des bénévoles de la SNSM à l'issue de son discours aux assises de la mer au Corum à Montpellier © Radio France - Marie Ciavatti

Montpellier, France

Ce fut l'un des moments marquants de son discours aux assises de la mer ce mardi 3 décembre au Corum de Montpellier : l'hommage appuyé d'Emmanuel Macron aux sauveteurs de la SNSM, qui, "par leur courage, leur générosité, leur abnégation, sont un trait d'union entre tous les acteurs de la mer". Une attention et des annonces qui ont clairement touché les bénévoles, éprouvés cette année par la mort de trois d'entre eux en juin aux Sables-d'Olonne lors d'une opération de sauvetage. 

Onze millions par an

Après avoir fait ovationner ces sauveteurs, le président a rappelé l'effort financier de l'État : l'aide annuelle accordée à la Société nationale de sauvetage en mer est portée à 11 millions d'euros contre 3,5 millions en 2017. Elle aura triplé en deux ans

"La SNCM est le ciment d'une organisation exceptionnelle". Emmanuel Macron

L'autre mesure concerne les enfants des sauveteurs décédés en opération de secours : "Ils pourront être adoptés par la Nation et devenir pupille. Mesure très symbolique et forte", commente Emmanuel Macron. Elle s'appliquera de manière rétroactive aux cinq enfants des sauveteurs morts en juin dernier. Le président promet enfin un effort pour financer la formation des sauveteurs.

"Pas la larme à l’œil mais presque"

Quelque 1.500 personnes debout qui les applaudissent, l'hommage a ému sincèrement les bénévoles présents dans la salle. "J'en ai vus qui n'avaient pas la larme à l'œil... mais presque" sourit Patrick Toustou, délégué de la SNSM dans l'Hérault. La salle qui se lève pour nous rendre hommage, ces simples sauveteurs qui sur un coup de téléphone abandonnent tout pour aller sauver quelqu'un dont ils ne savent rien, pour essayer de le ramener à terre... C'était magique". 

Dans sa famille, on est sauveteur depuis 150 ans. Son arrière arrière grand-père en était déjà, sa femme, et désormais sa fille de 16 ans aussi. "Cet hommage du chef de l'État ça n'a pas de prix, ça nous va droit au cœur."

Cet hommage du Chef de l'Etat ça n'a pas de prix. Patrick Toustou, sauveteur depuis 4 générations

À l'issue de son discours, Emmanuel Macron a consacré quelques minutes à saluer ces sauveteurs qui l'attendaient à la sortie de la salle. 

Nouvelle vedette à Palavas

Il est trop tôt pour que la SNSM de l'Hérault ait pu déjà profiter de la hausse annoncée des subventions. Néanmoins elle va recevoir une toute nouvelle vedette à Palavas-les-Flots vendredi 6 décembre, qui va être testée pendant une semaine au moins. "Un petit bijou de technologie" selon Patrick Toustou. 

À La Grande Motte, le bateau va être révisé, modernisé, ce qui n'est pas rien. "Un bateau comme ça vaut un million d'euros, sa remise à niveau 300.000 euros. Elle est là la réalité de la SNSM aujourd'hui.

"Un bateau à 1 million d'euros. Elle est là la réalité de la SNSM aujourd'hui" Patrick Toustou

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu