Société

A Besançon, associations cherchent bénévoles désespérément

Par Bastien Deceuninck, France Bleu Besançon et France Bleu lundi 7 novembre 2016 à 6:00

Le nombre de bénévoles augmente depuis 2010, sauf chez les plus de 65 ans.
Le nombre de bénévoles augmente depuis 2010, sauf chez les plus de 65 ans. © Maxppp -

Besançon organise mardi 8 novembre la troisième édition des Rencontres éclair bénévolat. Une trentaine d'associations viennent présenter leurs activités en espérant recruter de nouveaux bénévoles. Si leur nombre augmente depuis six ans, les engagements sur le long terme sont plus difficiles.

La ville de Besançon organise mardi 8 novembre, de 17h30 à 20h30, ses troisièmes "Rencontres éclair bénévolat". Un speed-dating pour celles et ceux qui souhaitent s'engager dans une association. Elles seront une trentaine à présenter leurs activités, toutes sur le thème de l'accès à l'emploi, l'insertion et l'économie sociale et solidaire.

Une trentaine d'associations seront présentes à ces "rencontres éclair" - Aucun(e)
Une trentaine d'associations seront présentes à ces "rencontres éclair"

Alors que le gouvernement essaie de mettre en avant l'engagement bénévole comme partie intégrante de la citoyenneté, les associations ont du mal à trouver des bénévoles.

Pourtant, les enquêtes montrent que les Français sont toujours autant engagés dans le bénévolat. Aujourd'hui, un peu plus de 20 millions de Français déclarent donner bénévolement de leur temps, soit dans une association, soit en dehors. Selon une étude de France Bénévolat, c'est deux millions de plus qu'il y a six ans. Depuis 2010, les 15/35 ans comptent un tiers de personnes engagées en plus. C'est la plus forte progression. En revanche, le nombre de personnes engagées chez les plus de 65 ans diminue très légèrement (-0,2% en six ans).

"Pas le temps"

Les deux tiers des bénévoles déclarent donner entre quelques heures par mois et quelques heures par semaine, mais il est difficile d'avoir des données plus précises, car le nombre d'heures consacrées change énormément d'une personne à l'autre. Il arrive aussi que certains abandonnent leur bénévolat. La raison évoquée le plus souvent est le manque de temps. C'est aussi la raison avancée par 46% des "non bénévoles" pour expliquer leur impossibilité de s'engager.

  • Annie Jacob, la responsable de l'association France Bénévolat pour la région Bourgogne Franche-Comté est notre invitée ce lundi à 8h10
  • Vos témoignages au 03 81 833 111