Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Assomption du 15 août : à Paris, la Chapelle de la Médaille miraculeuse est fin prête à recevoir les fidèles

-
Par , France Bleu Paris

En ce jour d'Assomption (15 août), de nombreux lieux de cultes catholiques organisent des pèlerinages partout en France. A Paris, la Chapelle de la Médaille miraculeuse reste ouverte toute la journée pour accueillir les fidèles et organisent davantage de messes.

Soeur Adriana vient de Slovaquie. Ça fait plus de 20 ans maintenant qu'elle fait partie de la communauté dont 5 au sein de la Chapelle. Chaque année elle attend le 15 août avec impatience.
Soeur Adriana vient de Slovaquie. Ça fait plus de 20 ans maintenant qu'elle fait partie de la communauté dont 5 au sein de la Chapelle. Chaque année elle attend le 15 août avec impatience. © Radio France - Kathleen Comte

Paris, France

Pour célébrer l'Assomption (la montée au ciel de la vierge Marie), il y a bien sûr la ville de Lourdes, ou bien encore de célèbres cathédrales (comme celle de Notre-Dame de Paris actuellement en travaux mais qui effectue, ce jeudi 15 août, un pèlerinage jusqu'à Saint-Sulpice). 

Mais avez-vous pensé à la Chapelle de la Médaille miraculeuse, située rue du Bac dans le 7e arrondissement de Paris ?  Plus discrète, la Chapelle a pourtant connue, elle aussi, son lot de miracles. La Vierge y serait apparue plusieurs fois au XIXe siècle. Lieu de pèlerinage incontournable, la chapelle est particulièrement visitée pour ce 15 août. Alors pour que tout soit fin prêt, les religieuses de la communauté se sont activées en amont.

Depuis la rue, on pourrait presque passer devant les portes de la Chapelle sans la voir. L'édifice est discret au bout d'une allée. - Radio France
Depuis la rue, on pourrait presque passer devant les portes de la Chapelle sans la voir. L'édifice est discret au bout d'une allée. © Radio France - Kathleen Comte

Ce jeudi, davantage de messes sont organisées. Cinq en tout et en français. La Chapelle est également ouverte en continue du matin jusqu'au soir. Les religieuses de la communauté des filles de la Charité (dont la Chapelle est la maison-mère) sont toutes mobilisées, accompagnées par des bénévoles pour guider les nombreux fidèles présents ce jour-là. Des fleurs sont aussi déposées près de l'autel. Des barrières sont installées dans l'allée qui relie la rue à la Chapelle avant de la diviser en deux : d'un côté les fidèles qui n'ont pas pu entrer dans l'édifice (la Chapelle ne peut accueillir que 1000 personnes) peuvent suivre la célébration sur écrans depuis l'extérieur, de l'autre, les visiteurs peuvent circuler. Enfin, les trois étages de la Chapelle sont ouverts pour l'occasion.

Les fidèles qui n'ont pas pu entrer dans la Chapelle pour la messe du 15 août peuvent suivre la célébration depuis l'allée sur des écrans. - Radio France
Les fidèles qui n'ont pas pu entrer dans la Chapelle pour la messe du 15 août peuvent suivre la célébration depuis l'allée sur des écrans. © Radio France - Kathleen Comte

Cette journée du 15 août, soeur Adriana l'attend avec impatience. Originaire de Slovaquie, cela fait plus de 20 ans qu'elle fait partie de la communauté des filles de la Charité dont 5 au sein de la Chapelle : "J'aime beaucoup quand la Chapelle est bien remplie. Quand beaucoup de monde profite de ce lieu. _Chaque personne qui vient ici est importante et il faut s'occuper de chaque personne_. Ça fait du bien de voir qu'il y a des gens du monde entier qui viennent à la Chapelle pour se recueillir. La Chapelle est discrète, c'est aussi ce qui fait la beauté de ce lieu. Si notre Chapelle est un peu discrète, ça me plaît aussi."

La Vierge Marie serait apparue trois fois dans la Chapelle

C'est Catherine Labouré qui affirme en 1830 avoir vu la Vierge Marie. Jeune novice à la communauté des filles de la Charité, elle affirme avoir vu la Vierge trois fois en tout. Une première fois dans la nuit du 18 au 19 juillet 1830. Là, les deux femmes auraient parlé pendant deux heures. Une deuxième fois, en novembre 1830. Là, Catherine Labouré aurait vu Marie tenant un globe entre ses mains surmonté d'une petit croix. La Vierge lui aurait alors dit que le globe représentait le monde entier, la France et toutes les personnes. C'est également lors de ce rendez-vous que la Vierge aurait demandé à Catherine de faire frapper une médaille. La fameuse médaille miraculeuse. Enfin, deux ans plus tard, en décembre 1832, Catherine aurait cette fois-ci non pas vu la Vierge mais seulement entendue. 

Catherine Labouré affirme avoir vu la Vierge trois fois : deux fois en 1830 et une fois en 1832. Lors du dernier échange, la jeune femme n'aurait pas vu Marie mais seulement entendue. - Radio France
Catherine Labouré affirme avoir vu la Vierge trois fois : deux fois en 1830 et une fois en 1832. Lors du dernier échange, la jeune femme n'aurait pas vu Marie mais seulement entendue. © Radio France - Kathleen Comte

Hors journée du 15 août, la Chapelle est ouverte tous les jours à partir de 7h45 jusqu'à 13 heures puis de 14h30 jusqu'à 19 heures. L'édifice accueille les pèlerins du monde entier. Au sein de la Chapelle, sur place, vivent environ 30 soeurs. Avec 4000 visiteurs par jour en moyenne (soit environ 2 millions de personnes par an), la chapelle fait partie des sites culturels les plus visités de Paris.