Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Attentat de Conflans : 150 montbéliardais rendent hommage à Samuel Paty

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Hommage discret et digne des montbéliardais à Samuel Paty, l'enseignant décapité vendredi dernier à Conflans-Saint-Honorine. 150 personnes se sont réunies à quelques heures de l'hommage national rendu à l'enseignant.

Hommage sur le parking de la place Saint Martin à Montbéliard
Hommage sur le parking de la place Saint Martin à Montbéliard © Radio France - Christophe Beck

Entre 150 et 200 personnes ont participé à l'hommage à Samuel Paty organisé sur le perron de l'hôtel de ville de Montbéliard ce mercredi soir à 17h00. Une foule, plus clairsemée que dimanche dernier, venue écouter la maire de Montbéliard, Marie Noelle Biguinet. 

Quand une dictature souhaite s'installer, elle commence par faire taire les journalistes. Puis, elle s'attaque au fondement de la société, c'est-à-dire à l'éducation

Une partie du conseil municipal de Montbéliard sur les marches de l'hôtel de ville
Une partie du conseil municipal de Montbéliard sur les marches de l'hôtel de ville © Radio France - Christophe Beck

Dans la foule, des anonymes, des enseignants, des parents d'enseignants comme ce montbéliardais, le visage grave. "Mon fils est prof en région parisienne. Jeune prof en Seine-Saint-Denis, un territoire qui est super à risque. Depuis qu'il y a eu cette horreur perpétrée par cet islamiste, je ne dors plus". 

Des montbéliardais de confession musulmane ont aussi tenu à faire le déplacement. "Il mettent l'islam dedans, mais non ça n'a rien à voir. C'est histoire d'un fou détraqué. Je suis musulman. Dans l'Islam, il n'est pas dit qu'il faut tuer les pauvres innocents."

Au bout de quelques minutes, le rassemblement montbéliardais s'est dispersé dans le silence.

A la mi-journée, quelque 400 belfortains s'étaient réunis Place d'Arme, pour le même hommage. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess