Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Attentat de Conflans : après l'hommage, le maire de Conflans veut lancer "un plan d'action auprès des jeunes"

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Au lendemain de la marche blanche, le maire de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), Laurent Brosse, veut "penser à l'avenir" et souhaite "aller au cœur des quartiers" pour échanger avec les jeunes et leurs parents après l'assassinat barbare de l'enseignant Samuel Paty.

Environ 6.000 personnes se sont rassemblées à Conflans-Sainte-Honorine pour une marche blanche en hommage à Samuel Paty.
Environ 6.000 personnes se sont rassemblées à Conflans-Sainte-Honorine pour une marche blanche en hommage à Samuel Paty. © Maxppp - Jan Schmidt-Whitley/Le Pictorium

Les hommages se poursuivent cinq jours après la décapitation du professeur d'histoire-géo, Samuel Paty, devant son collège à Conflans Sainte-Honorine. Journée d'hommage nationale ce mercredi, avec une cérémonie prévue à 19h30 dans la cour d'honneur de la Sorbonne, présidée par Emmanuel Macron. Hier, ce sont des milliers de personnes qui se sont rassemblées devant le collège du Bois d'Aulne à Conflans pour une marche blanche et observer dix minutes de silence. "Un moment important, pour se serrer les coudes, échanger, écouter", selon le maire de la commune, Laurent Brosse, invité de France Bleu Paris. "Beaucoup de Conflanais sont bouleversés, blessés ,en colère".

Mais après le temps des hommages, il faut penser à l'avenir et "à la reconstruction de la ville". "Ça commence par un plan d'action a destination des jeunes et des familles en lien avec la communauté éducative, pour que nous puissions agir au plus près des quartiers mais aussi avec les communautés religieuses."

Réinstaurer l'autorité de l'Etat

Le maire de Conflans-Sainte-Honorine prévoit d'organiser des rencontres, des ateliers, parce qu'il faut "aller au-delà de l'école", selon lui. "Il faut aller au cœur des quartiers pour qu'on puisse écouter ces jeunes, les accompagner  et accompagner aussi les familles, qui ont parfois du mal à distinguer ce qui relève du bien, du mal."

Sur le plan de l'action nationale, Laurent Brosse, issu des rangs LR et réélu avec le soutien de LREM, approuve les mesures prises depuis l'attentat, à savoir fermeture de mosquée, dissolutions d'associations. "Oui il faut faire preuve de fermeté", dit le maire de Conflans. Mais il insiste sur deux autres enjeux importants : "réinstaurer l'autorité de l'Etat, notamment celle de la police"  et mieux "contrôler les réseaux sociaux", alors que des vidéos appelant à des sanctions contre le professeur décapité ont circulé quelques jours après qu'il a donné un cours sur la liberté d'expression en s'appuyant sur les caricatures de Mahomet. 

"Nous nous relèverons!", lance le maire de Conflans.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess