Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de 94 ans "des suites du Covid"
Dossier : Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Attentat de Conflans : plus de 3 000 personnes rassemblées en Pays de Savoie pour rendre hommage à Samuel Paty

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Nouvelle journée d'hommage à Samuel Paty, ce professeur assassiné dans les Yvelines pour avoir montré à ses élèves une caricature de Mahomet. À Chambéry, environ 1 000 personnes se sont regroupées devant le palais de justice ce mercredi, même chose le soir à Annecy.

La foule s'est rassemblée devant le palais de justice de Chambéry.
La foule s'est rassemblée devant le palais de justice de Chambéry. © Radio France - Tommy Cattaneo.

Les hommages et les rassemblements se multiplient depuis la mort de Samuel Paty. Cet enseignant d'histoire-géo d'un collège des Yvelines, décapité vendredi par un terroriste parce qu'il avait montré à ses élèves une caricature de Mahomet. Avant l'hommage national rendu ce mercredi soir à 19 heures dans la cour de la Sorbonne à Paris, plusieurs rassemblements ont eu lieu en Pays de Savoie.

Continuer le travail de Samuel Paty

À Chambéry, environ 1000 personnes se sont rassemblées devant le palais de justice pour rendre hommage au professeur, soit le double du précédent rassemblement d'hommage samedi. "C'est vraiment triste qu'il faille un assassinat pour qu'on se rende compte qu'il faut nous aider", confie Geneviève, enseignante dans un collège à la Ravoire. Elle tient une pancarte, bricolée avec une grande règle en bois et un morceau de carton, avec dessus une photo de Samuel Paty et ce message : "Nous continuerons le cours que tu n'as pas pu finir ... Salut collègue !"

Geneviève, enseignante à La Ravoire, venue avec sa pancarte.
Geneviève, enseignante à La Ravoire, venue avec sa pancarte. © Radio France - Tommy Cattaneo.

Après l'émotion, les actes

Lors de ce rassemblement, organisé à l’initiative de tous les syndicats, les professeurs et leurs représentants ont aussi voulu faire passer un message au gouvernement et à leur ministère. "Nous voulons des actes", martèle Sarah Hamoudi-Wilkowsky, co-secrétaire du SNUipp-FSU en Savoie. "Il faut s'interroger sur les missions de l'école, et sur les moyens qu'on lui donne pour assurer ses missions. Il faut donc des moyens humains et des moyens financiers, mais aussi rétablir un climat de confiance entre la hiérarchie et les enseignants", explique l'enseignante.

"Il y a des programmes et les parents d'élèves n'ont pas leur mot à dire sur le contenu

"À un moment donné, il faut rappeler qu'il y a des programmes d'enseignement, que les parents d'élèves n'ont pas leur mot à dire sur le contenu, que les enseignants sont des professionnels et qu'ils savent exercer leur liberté pédagogique dans le respect de la République et de la laïcité." D'autres rassemblements du même type ont aussi eu lieu à Aix-les-Bains (150 personnes), Saint-Michel-de-Maurienne (50 personnes) et Albertville (620 personnes.)

Près de 1 500 profs et anonymes rassemblés en Haute-Savoie

En Haute-Savoie, les deux rassemblements d'hommage avaient lieu à 18 heures, à Annecy où 1 000 personnes se sont regroupées devant la préfecture. A Annemasse, ce sont près de 500 personnes qui ont rendu un dernier hommage à Samuel Paty.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess