Société

VIDÉO - Attentat de Nice : l'hommage national aux victimes

Par Isabelle Lassalle, France Bleu Azur et France Bleu samedi 15 octobre 2016 à 8:02 Mis à jour le samedi 15 octobre 2016 à 12:58

L'hommage national, sur la Colline du Château, en présence de François Hollande.
L'hommage national, sur la Colline du Château, en présence de François Hollande. © AFP - ERIC GAILLARD

L'hommage national aux victimes de l'attentat du 14 juillet à Nice a eu lieu ce samedi 15 octobre, à partir de 11h, en présence du président de la République. Revivez la cérémonie qui s'est déroulée sur la Colline du Château.

L'hommage national aux victimes s'est déroulé à partir de 11h ce samedi 15 octobre, sur la Colline du Château qui s'élève en bord de mer entre le port et le Vieux-Nice. La cérémonie, riche en émotion et en apaisement, a rassemblé plus de 2 000 personnes : des familles endeuillées et des victimes, des personnes "impliquées", des élus et des délégations étrangères. Le président de la République a également assisté à cette cérémonie.

L'hommage national aux victimes commence ce samedi à 11h. Presque tous les membres du gouvernement sont présents sur la Colline du Château. Arrivée du président de la République et honneurs militaires, la Marseillaise retentit et ouvre la cérémonie. François Hollande passe en revue les troupes.

La parole des familles de victimes

La cérémonie commence avec la lecture d'un texte par Cindy Pellegrini, l'une des membres de l’association des familles de victimes « Promenade des anges ». Elle-même a perdu six membres de sa famille le soir du 14 juillet.

"Ce 14 juillet, vous vouliez simplement regarder le ciel et non pas le rejoindre. [...] Ce soir-là, vous étiez tous égaux". Cindy Pellegrini

Cindy Pellegrini rappelle les valeurs de la République et sa devise, "liberté, égalité, fraternité". Au nom des familles de victimes, elle remercie pompiers, soignants, gendarmes, policiers, et tous ceux... qui ont permis de sauver des centaines de vies. Elle évoque enfin la difficulté pour les proches des victimes, de vivre quand on a perdu un ou plusieurs membres de sa famille.

La lecture du texte est suivie par l'interprétation de la chanson « Utile » par Julien Clerc, accompagné au piano.

Les noms des 86 victimes décédées, de 19 nationalités différentes, sont lus : son prénom, son nom, son âge. Une rose blanche est déposée pour chacune d'elles par les élèves du lycée Masséna de Nice. En signe d'hommage, toutes les personnes présentes sont debout.

La lecture des 86 noms par deux artistes de l’Opéra Nice Côte d’Azur est suivie d'une minute de silence. Puis un quatuor à cordes de l'Orchestre Philharmonique de Nice interprète l'Aria de la Suite en ré majeur de Bach.

Intervention de François Hollande

"Témoigner aux victimes de l'attentat, la compassion et la solidarité de toute la Nation française." François Hollande

Le président de la République revient sur cette soirée du 14 juillet sur la Promenade des Anglais. Il évoque le destin de quelques-unes des victimes. Il rappelle que "15 des victimes avaient moins de 18 ans".

"Les victimes de cette barbarie n'avaient pas toutes la même origine, pas toutes le même parcours, pas toutes la même couleur de peau, pas toutes la même religion, mais elles sont unies aujourd'hui par le malheur". François Hollande

"Ce qui a été frappé le 14 juillet, c'est l'unité nationale", continue François Hollande, mais "cette entreprise maléfique échouera, l'unité, la liberté, l'humanité, au bout du compte prévaudront".

Le président de la République souhaite que "l'esprit de solidarité puisse se prolonger autant que nécessaire" pour les familles, les blessés... François Hollande veut assurer les victimes que "la République continuera d'être à [leurs] côtés pour panser les blessures".

"Ces hommes, ces femmes, ces enfants voulaient vivre libre, [...] nous mènerons jusqu'au bout ce combat pour la liberté". François Hollande

Le chœur des enfants de l’Opéra Nice Côte d’Azur interprète la Marseillaise. Fin de la cérémonie, le président de la République s'entretient avec les familles de victimes qui le souhaitent.

Derniers préparatifs avant le début de la cérémonie

L'attentat de Nice s'est déroulé le soir de la fête nationale, après le feu d'artifice, sur la Promenade des Anglais. Il a fait 86 morts, dont de nombreux enfants.

Partager sur :