Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Attentat de Nice

Attentat de Nice : l'imam gardois Hocine Drouiche dénonce le silence des institutions musulmanes

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Après l'attentat de Nice, le vice-président de la conférence des imams de France, le Gardois Hocine Drouiche, a pris ses distances vis à vis du CFCM et d'institutions qui “ne font rien pour assurer la paix sociale et ne cessent de répéter que l’extrémisme n’existe pas”.

Hocine Drouiche, président du Conseil des imams du Gard
Hocine Drouiche, président du Conseil des imams du Gard © Radio France

L'Imam gardois Hocine Drouiche coupe les ponts avec le CFCM (Conseil français du culte musulman). Le vice-président de la conférence des imams de France dénonce notamment le silence des institutions musulmanes.

Au lendemain du massacre de Nice, L’imam franco-algérien s’insurge contre le silence de ses homologues et des prédicateurs musulmans devant ce qu’il considère être un “attentat terroriste” et alors que l'enquête suit toujours son cours.

Pour Hocine Drouiche,  le CFCM n'est plus à la hauteur et ce depuis bien trop longtemps.

Hocine Drouiche

Hocine Drouiche était le week-end dernier à Nice avec une délégation d'imams et de musulmans nîmois. Ils y ont rencontré des familles de victimes et se sont rendus sur le lieu du drame.

Hocine Drouiche

Et malgré cette décision de couper les ponts avec le CFCM, Hocine Drouich maintien sa candidature au rectorat de la Grande mosquée de Paris.

Choix de la station

France Bleu