Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Attentats de Paris : afflux de jeunes candidats à Reims pour intégrer la gendarmerie ou l'armée de terre

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne
Reims, France

C'est l'un des effets post-attentats de Paris, de plus en plus de jeunes poussent la porte des centres de recrutement de la gendarmerie nationale et de l'armée à Reims. Rien que dans l'armée de terre, il y a eu 50 % de demandes de dossiers en plus en une semaine.

Le stand de l'armée de terre lors du forum étudiant à Reims
Le stand de l'armée de terre lors du forum étudiant à Reims © Radio France - Sophie Constanzer

Les Attentats de Paris du 13 novembre, l'assaut contre les terroristes à Saint Denis qui a suivi quelques jours après ou encore le renforcement des mesures de sécurité mettent en lumière le travail des forces de l'ordre et de l'armée. Et visiblement les jeunes y sont sensibles, comme le constate le centre d'information et de recrutement de la gendarmerie nationale à Reims. "On a eu beaucoup de messages de jeunes et moins jeunes qui ont réellement une envie de servir", raconte l'adjudant Lafilé du CIR. 

L'armée recrute

Et ça tombe bien puisque la gendarmerie nationale recrute en ce moment des réservistes mais aussi des sous-officiers : "on a un concours de sous-officiers et les candidatures qui devaient s'arrêter le 20 novembre peuvent finalement aller jusqu'au 9 décembre !". L'adjudant Lafilé, prudente, y voit tout de même un lien avec les attentats de Paris. Du côté de l'armée de terre, le lien entre les vocations et les attentats de Paris ne fait pas de doute non plus. 

Depuis le 13 novembre, les demandes de dossiers de candidatures ont augmenté de 50 % sur le site internet de l'armée de terre, et cet adjudant constate autre chose : "les jeunes ils comprennent qu'il y a une utilité publique, qu'on ne part pas seulement à l'étranger mais qu'on aide la population française". 

L'armée de terre a recruté 10 000 personnes en 2015. Et du côté de l'armée de l'air, aussi, on recrute. 2200 postes sont crées pour 2016, dans 50 métiers différents. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess