Société

Attentats contre Charlie et l'Hyper Cacher : il y a un an, 140.000 personnes défilaient à Bordeaux

Par Pierre-Marie Gros, France Bleu Gironde mardi 12 janvier 2016 à 8:53 Mis à jour le lundi 11 janvier 2016 à 8:00

La place des Quinconces, le 11 janvier 2015
La place des Quinconces, le 11 janvier 2015 © Maxppp

Le 11 janvier 2015, à l'issue d'une semaine sanglante, des millions de français descendaient dans la rue pour dire non au terrorisme. Bordeaux a connu ce jour-là sa plus grosse manifestation depuis 70 ans. Des participants à cette marche silencieuse d'une ampleur inégalée se souviennent.

C'était il y a tout juste un an : le dimanche 11 janvier 2015, plus de 3 millions et demi de français descendaient dans la rue pour rendre hommage aux 17 victimes des attentats de Charlie-Hebdo et de l'Hyper Cacher . A Bordeaux, 140.000 personnes s'étaient rassemblées  sous le soleil  place des Quinconces, avant de défiler jusqu'à la Place Pey-Berland. Une manifestation comme on n'en avait jamais vu depuis la Libération dans la capitale girondine. Cette marche silencieuse a laissé un souvenir impérissable chez ceux qui l'ont vécu.

►►► A LIRE AUSSI : 140.000 personnes dans la rue pour "Charlie" et la liberté et Une manifestation sans précédent à Bordeaux

Ce dimanche là, Jean-Noël a très vite compris qu'il allait vivre une manifestation comme il n'en avait jamais connu, en voyant passer devant chez lui des centaines et centaines de girondins, partis rejoindre le lieu de rassemblement.

Voir tout ce monde marcher sans bruit, concentrés, dans un silence impressionnant, c'était déjà quelque chose.

— Jean-Noël, un, bordelais.

Colonne des Girondins, à Bordeaux, le 11 janvier 2015  - Radio France
Colonne des Girondins, à Bordeaux, le 11 janvier 2015 © Radio France - Faouzi Tritah

Ce Bordelais a rejoint les dizaines de milliers de personnes - de tous âges et de toutes confessions - massées place des Quinconces.

Les  gens avaient peut-être des motivations différentes, mais celà faisait longtemps que je n'avais pas senti une telle union, une telle communion.

— Jean-Noël

"On n'avait jamais vu ça"

C'est une véritable marée humaine, une foule compacte qui a déferlé dans les rues de Bordeaux. Hugo garde en tête deux souvenirs précis.

La minute de silence était vraiment poignante, une telle foule, et zéro bruit... C'était bluffant. Et puis lorsqu'on nous avons chanté la Marseillaise, le fait de chanter tous ensemble, c'était très touchant.

— Hugo , étudiant en architecture.

Le 11 janvier 2015, place des Quiconces, à Bordeaux  - Radio France
Le 11 janvier 2015, place des Quiconces, à Bordeaux © Radio France - Pierre-Marie Gros

Des salves d'applaudissements étaient venues aussi ponctuer. régulièrement le défilé. On pouvait aussi voir des pancartes "Je suis Charlie" par centaines.

Le mot qui me vient lorsque je me souviens de cette journée, c'est fraternité. On parlait aux gens à côté de nous qu'on ne connaissait pas, c'était beau. On était fier d'être tous ensemble.

— Marie, étudiante.

Les participants gardent tous l'impression en tout cas d'avoir vécu un moment historique.

Rien que d'en parler, j'ai les larmes qui me montent aux yeux. C'était unique. Nous étions là , côte à côte, sans distinction sociale.

— Gaëlle, une habitante de la Brède, venue avec son mari et son fils aîné de 14 ans.

"L'émotion est toujurs là" Gaëlle

Partager sur :