Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À Arcachon malgré le ciel bleu, difficile d'oublier les attentats

-
Par , France Bleu Gironde
Arcachon, France

Ce dimanche à Arcachon, les touristes présents essayaient de se changer les idées après les attentats de Paris tout en reconnaissant qu'il était difficile de passer à autre chose.

À Arcachon pour essayer de se changer les idées
À Arcachon pour essayer de se changer les idées © Radio France - Damien Gozioso

Comment se défaire des images et des informations sordides qui affluent depuis vendredi soir et les dramatiques attentats de Paris ? Certains ont opté pour une sortie sur le bassin d'Arcachon ce week-end. Mais force est de constater que l'air pur et la vue de l'océan Atlantique semblent insuffisants pour y parvenir.

Dennis, serveur d'un restaurant du bord de mer est bien placé pour s'en rendre compte : "Depuis samedi, les gens parlent énormément de cela mais c'est normal, ça a choqué, et pas qu'à Paris mais dans toute la France".  En terrasse Jean-Claude et Maïté, un couple de Gers en week-end confirme qu'il est difficile de penser à autre chose. "Ça s'est passé juste après notre départ, et depuis que nous sommes là nous suivons les informations, même si nous sommes en vacances"  explique Maïté. "Aujourd'hui c'était eux, demain ça pourrait être nous ! Ils frappent n'importe où, alors pourquoi pas Arcachon !" reprend son mari.

"L'enthousiasme n'y est pas"

Sur le bord de mer, Jeannine et Philippe, des grand-parents bordelais regardent leur petit-fils Théodore jouer dans le sable, même s'ils ont du mal à s'amuser ce dimanche. "On y pense constamment avoue Jeannine, on avait pensé ne pas venir mais on l'avait promis à notre petit-fils, et ça lui permet - à lui - de penser à autre chose. Mais pour nous l'enthousiasme n'y est pas".

On remarque facilement que les terrasses des restaurants et les rues du centre-ville d'Arcachon sont clairsemées en ce week-end. Pourtant le ciel et bleu et les températures plutôt douces. Mais Vincent, patron d'un café sur front de mer refuse d'y voir un lien avec les attentats : "C'est dans les têtes des gens c'est sûr mais je ne pense pas que c'est ce qui fait fuir les gens. Vous savez, le week-end dernier il faisait déjà très beau, les gens ne viennent plus toutes les semaines en cette saison !"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess