Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Attentats de Paris, assaut à Saint-Denis : besoin de parler et d'exprimer ses peurs !

-
Par , France Bleu Breizh Izel
Finistère, France

A Châteaulin dans le Finistère, un atelier d'échanges sur les attentats de Paris le 13 novembre était organisé ce vendredi après-midi à l'initiative du centre social. Un atelier pour parler, pour exprimer ses craintes, ses peurs mais aussi pour comprendre ce qui nous arrive depuis une semaine.

Atelier échange sur les attentats au centre social de Châteaulin
Atelier échange sur les attentats au centre social de Châteaulin © Radio France - Anne Tréguer

Au centre social de Châteaulin au bord  de l'Aulne, ils sont habituellement une petite poignée à se retrouver autour de Joëlle, l'animatrice, pour parler de choses et d'autres. Cette fois ils étaient plus nombreux pour venir échanger sur les attentats et la semaine éprouvante, même à distance,  que nous venons de passer. Des musulmans, des laïcs, des chrétiens, peu importe ses croyances ou non, tous avaient besoin de parler. 

C'est dur à chaque fois pour nous les migrants ! 

Séname est Togolais : "On se dit à chaque fois encore merde, c'est déjà difficile pour nous les migrants et des gens vont encore plus se radicaliser, merde quoi ! C'est vrai que c'est horrible mais vous savez tout le monde se voit à travers ces événements et le migrant, il se dit, cela va être encore plus difficile. Des gens veulent alors se casser , c'est ce qui se passe chez nous et cela peut même séparer des couples, quand les couples sont mixtes! " 

"Ce sont tous des délinquants, ils ne connaissent rien à l'Islam ! "

Souad est musulmane : _"_Je suis citoyenne, je suis musulmane et je pratique en toute sérénité. Ces gens qui se proclament musulman ne le sont pas. Quand on regarde le parcours de ces gens, ce sont tous des délinquants, ils sont tous passés par la prison, radicalisés. Ils ne connaissent pas l'Islam! "

Echange autour de la Marseillaise, du drapeau tricolore

Les  échanges ont aussi porté sur les symboles de la République. Marie a interpellé l'assemblée sur les paroles de la Marseille que l'on entend partout depuis 8 jours. 

"Je me reconnais pas dans les paroles guerrières de cette chanson ! Il faut changer les paroles, je suis antimilitariste et tout cela me gêne ! "

Et Karim d'ajouter : "Je suis un petit français mais je chante la Marseillaise quand l'équipe de France joue, mes enfants la chantent aussi. Le Front National s'est approprié la Marseillaise, le drapeau bleu blanc, rouge mais ce sont nos symboles, c'est à nous. " 

Pour Ingrid, psychologue : "La Marseillaise, le drapeau sont des symboles importants pour tous dans le contexte actuel. Ce sont comme des doudous. Peut-être qu'il faut changer les paroles mais cela reste des symboles !" 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess