Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Attentats de Paris : comment tourner la page ?

-
Par , , France Bleu Bourgogne
Dijon, France

10 jours après les attentats de Paris qui ont fait 130 morts et 352 blessés, la tristesse et l'angoisse n'ont pas disparu en France, mais la vie reprend doucement.

Les terrasses dijonnaises se remplissent à nouveau
Les terrasses dijonnaises se remplissent à nouveau © Radio France - Stéphanie Perenon

Alors que la France rendra ce vendredi un hommage officiel aux victimes des attentats de Paris et Saint-Denis aux Invalides, à Paris, sous la présidence du président de la République, en Bourgogne les dijonnais restent profondément touchés mais aussi désireux de relever la tête. On sent bien autour de soi que chacun tente à sa manière de trouver de la force, du courage pour ne pas voir tout en noir. Pour Joséphine, jeune grand mère à trottinette, sa force, elle la trouve auprès de siens. « Mon bonheur, c'est mon petit fils, et on va voir son petit cousin qui vient de naître, il y a quinze jours, trois semaines » explique t'elle avant de conclure « Il faut toujours être positif ! »

En terrasse, Mohamed discute autour d'un verre avec un ami, car relever la tête pour lui, c'est aussi retrouver des habitudes. Il affirme qu' « On a toujours ce malheur qui nous tombe dessus par contre on se permet de venir tous les jours boire une bière ou juste se balader en ville sans avoir cette peur là »

A Dijon, la vie reprend en terrasse
A Dijon, la vie reprend en terrasse © Radio France - Staphanie Perenon

Certains optent tout simplement pour se couper de l'actualité quelques heures , plus d'infos ! Pour Jean, la cinquantaine c'est une nécessité mais ça n'est pas toujours évident. « Il ne faut pas regarder la télévision parce que ca passe en boucle » regrette t'il. « On arrive pas à évacuer comme ça. Même si c'est quelques secondes, les images marquent plus que les paroles. »

Ne pas céder au fatalisme

Sortir, aller au cinéma, au restaurant, aller encourager son équipe de football , partager de bons moments en famille ou entre amis, voilà ce que veut une grande majorité de dijonnais. La conviction de Béatrice c'est de ne pas céder au fatalisme. Cette ancienne prof se dit meurtrie mais pas abattue. Pour elle, « la dernière chose à faire c'est de désespérer. Il y a beaucoup de gens qui veulent le bien des autres. Plus que ceux qui veulent le mal et rien que ça, ca donne l'énergie de foncer ! »

Yann Rivoal, le directeur de la Vapeur à Dijon
Yann Rivoal, le directeur de la Vapeur à Dijon © Radio France - Stephanie Perenon

Pour Yann Rivoal, le directeur de la Vapeur, la salle de musiques actuelles à Dijon, "tourner la page" sans oublier, c'est continuer la programmation des concerts des rendez-vous avec le public, un choix qui s'est imposé dès le lendemain des attentats.

Yann Rivoa, le directeur de la Vapeur à Dijon

Choix de la station

À venir dansDanssecondess