Société

EN IMAGES - La mairie décide de faire nettoyer la statue de la place de la République

Par Olivia Cohen, France Bleu Paris Région et France Bleu mercredi 3 août 2016 à 12:22

Des travaux de nettoyage de la statue de la place de la République ont démarré ce lundi
Des travaux de nettoyage de la statue de la place de la République ont démarré ce lundi © Radio France - Olivia Cohen

Une opération de nettoyage de la statue, devenue le monument dédié aux victimes des attentats, est en cours, place de la République, à Paris : les travaux devraient prendre une dizaine de jours. Une décision prise par la mairie, qui promet d'inaugurer sous peu un autre lieu de recueillement.

La statue de la place de la République va retrouver son visage d'avant les attentats : le nettoyage de ce qui était devenu le monument dédié à la mémoire des victimes a démarré ce lundi, sur ordre de la mairie de Paris. Les travaux devraient prendre une dizaine de jours avec, opération délicate, la rénovation des douze bronzes qui ornent le socle de pierre, un socle recouvert de tags, de slogans et d'affiches. Au sol, les bougies, fleurs, poèmes et autres objets déposés en hommage ont été ramassés : ils seront archivés au musée Carnavalet, le musée d'Histoire de Paris, et accessibles au public. Les témoignages archivés, notamment les photos des tags effacés, seront numérisés et mis en ligne sur le site de la ville de Paris.

Une décision mûrement réfléchie, selon Bruno Julliard, adjoint à la mairie de Paris chargé de la culture, qui se défend de toute atteinte au devoir de mémoire :

Nous avons estimé que c'était le bon moment. La place de la République doit retrouver ses autres visages : c'est un lieu de vie, de fête et de loisirs, ou encore de manifestation, il faut le rendre aux touristes, aux riverains et aux familles.

Au pied de la statue, ça sent fort le solvant. Le restaurateur de sculptures Bruno Perdu, masque à gaz sur le nez et combinaison blanche, s'affaire sur les fameux bronzes du socle. Il s'apprête à les cirer, après en avoir ôté la peinture, "mais de toutes façons, les tags, ça laisse des traces ! Il reste plein de petites marques de peinture incrustées dans la matière. On va réussir à obtenir un résultat satisfaisant, mais ça reste une altération de l'oeuvre". Après la cire, il faut laisser reposer les bas-reliefs sous des bâches en plastique grises, fixées à l'aide de gros morceaux de scotch orange.

Opération nettoyage place de la République - par Olivia Cohen

De l'autre côté, c'est la pierre qu'on nettoie à l'aide d'un karcher, qui fait un bruit du tonnerre. Frank Ropers, employé de la mairie de Paris et responsable des opérations, nous explique : "Nous avons deux véhicules qui projettent à basse pression un mélange d'eau et de sable ultra-fin. La méthode est suffisamment efficace pour enlever les tags et suffisamment douce pour ne pas altérer le support."

Un autre monument aux victimes sera inauguré

Sous l'oeil curieux des passants, les slogans disparaissent petit à petit et dégoulinent le long de la pierre, emporté par l'eau jusque dans le caniveau. Jean-Mathieu immortalise l'instant avec son téléphone : "Je suis ravi qu'on enlève tout ça, pour que le monument retrouve sa vocation première de 'liberté, égalité, fraternité'." Dominique, elle, n'en pouvait plus : elle affirme que l'endroit effrayait les touristes. Un peu plus loin, Yann a un petit pincement au coeur :

C'est une page qui se tourne et c'est symptomatique de notre époque : quand quelque chose se passe, on y pense pendant un temps et ça finit par tomber dans l'oubli. Mais bon, notre place reste belle, elle sera le terrain d'autres combats dans l'avenir.

La mairie promet en contrepartie un autre lieu de recueillement, qui devrait bientôt voir le jour. D'ici quelques semaines, son emplacement sera annoncé, en accord avec les familles des victimes.

Bruno Julliard, adjoint à la mairie de Paris, assure qu'un autre lieu de recueillement va être mis sur pied

Partager sur :