Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Attentats à Paris : une quarantaine de réservistes drômois envoyés en renfort à Paris et Marseille

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche
Valence, France

Près de 350 militaires drômois sont déjà déployés en France dans le cadre de l'opération vigipirate. Soit la moitié du régiment des Spahis de Valence. A partir de décembre, une quarantaine de réservistes vont compléter les effectifs.

Campagne de recrutement de l'armée de terre
Campagne de recrutement de l'armée de terre © Radio France

Depuis lundi dernier, près de 350 spahis sont présents dans la capitale pour assurer la sécurité des Franciliens. Un premier escadron de 140 militaires avait été mobilisé avant les attentats du 13 novembre. Un deuxième escadron, composé de 120 à 140 militaires drômois, a ensuite été déployé en Ile-de-France. 

A partir de décembre ils seront appuyés par des réservistes : une quarantaine vont renforcer les effectifs à Paris, mais aussi à Marseille._* Âgés de 17 ans minimum, ces réservistes sont des civils ( étudiants, employés, enseignants, chefs d'entreprise...) ou d'anciens militaires. Tous ont signé un contrat d'engagement avec l'armée, d'une durée d'un à cinq ans. Formés comme les militaires actifs, ils s'entraînent régulièrement, entre 20 et 30 jours par an, et effectuent les même missions que le reste du régiment, en France et à l'étranger.

Légalement, leurs employeurs sont tenus de les libérer 5 jours par an. Dans les faits, certains sont mobilisés 3 semaines voire plusieurs mois, en fonction de leur disponibilité. Le 1er régiment de spahis disposent de 149 réservistes. Et depuis les attentats, les candidatures affluent. "Une vingtaine de personnes se sont présentées depuis lundi dernier" selon le colonel Maxime Do Tran, chef de corps du premier régiment des Spahis, " en général, nous en avons 3 - 4 par mois qui se présentent spontanément".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess