Société

Attentats : un dimanche d'hommages place de la République

Par Rémi Brancato, Marion Chantreau et Marie-Gaëtane Comte, France Bleu Paris Région et France Bleu dimanche 10 janvier 2016 à 13:11 Mis à jour le dimanche 10 janvier 2016 à 21:14

François Hollande, Anne Hidalgo et une partie du gouvernement à la cérémonie.
François Hollande, Anne Hidalgo et une partie du gouvernement à la cérémonie. © Maxppp - Ian Langsdon

Un an après la marche du 11 janvier 2015, un hommage aux victimes des attentats de janvier et novembre a été rendu ce dimanche place de la République à Paris. François Hollande et Anne Hidalgo ont dévoilé une plaque commémorative et Johnny Hallyday a interprété sa chanson "un dimanche de janvier".

C'est le point d'orgue d'une semaine d'hommages aux victimes des attentats de janvier et novembre, à Paris, Montrouge et Saint-Denis. Ce dimanche matin, place de la République, le président François Hollande, le Premier ministre Manuel Valls et la maire de Paris Anne Hidalgo ont dévoilé une plaque en hommage aux 147 personnes tuées dans les attentats de 2015. Un "chêne du souvenir" avait été planté. Une minute de silence a été respectée. 

Pour cette cérémonie très solennelle, un millier de personnes, essentiellement des proches des victimes et des rescapés, avaient été invitées. La population a aussi été invitée à participer avec des écrans géants déployés tout autour de la place mais la foule était assez clairsemée. Mais les Parisiens ne sont "pas toujours du matin" a commenté la maire de Paris, Anne Hidalgo.

Une cérémonie musicale avec Johnny Hallyday

Johnny Hallyday a interprété sa chanson "Un dimanche de janvier", écrite par la chanteuse Jeanne Cherhal et qui salue la mobilisation du 11 janvier 2015, qui avait rassemblée plusieurs millions de personnes dans les rues de Paris et de nombreuses villes de France. Le Chœur de l'armée française a ensuite entonné "Les Prénoms de Paris", de Jacques Brel ainsi que "le Temps des cerises".

Une allocution de Victor Hugo a aussi été lue. Des paroles prononcées à son retour d'exil en 1870 et dans lesquelles il déclare que "Paris est une ville sacrée. Qui attaque Paris attaque en masse tout le genre humain."

Circulation coupée

Un large périmètre de sécurité a été mis en place ce dimanche matin tout autour de la place de la République avec notamment une interdiction de circuler dès 7h30. 

La statue de la place de la République, lors de l'hommage dimanche soir. - Radio France
La statue de la place de la République, lors de l'hommage dimanche soir. © Radio France - Marie-Gaëtane Comte

Un deuxième rassemblement a eu lieu ce dimanche soir, à partir de 17h30, dès la nuit tombée. Les Parisiens étaient invités à illuminer la place de la République avec des bougies. La statue et le "chêne du souvenir" ont aussi été illuminés, en présence d'Anne Hidalgo, maire de Paris et de son prédécesseur, Bertrand Delanoë. 

François Hollande à la Grande mosquée de Paris

Après la cérémonie de ce dimanche matin, François Hollande s'est rendu à la Grande mosquée de Paris. Une visite surprise pour un "moment d'échange de convivialité et de fraternité autour d'un thé", selon l'Elysée. Les mosquées organisent ce week-end des journées portes ouvertes, un an après les attentats contre le journal Charlie Hebdo et le magasin Hyper Cacher de la Porte de Vincennes à Paris.