Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Au bal de Châtillon sur Colmont, près de Mayenne, des seniors dansent sans vraiment penser au coronavirus

-
Par , France Bleu Mayenne, France Bleu

Une cinquantaine de seniors a préféré de ne pas venir au bal de Châtillon sur Colmont, près de Mayenne ce 8 mars sûrement à cause du coronavirus selon les organisateurs. Malgré tout, pour les seniors présents, pas d'inquiétude : bises, poignées de main et danses en couple pour tous.

Les seniors ont dansé en couple, rapprochés, sans peur du coronavirus.
Les seniors ont dansé en couple, rapprochés, sans peur du coronavirus. © Radio France - Aurore Richard

Le coronavirus continue de se propager en ce début mars. Il y a toujours un seul cas en Mayenne mais désormais 25 dans notre région des Pays de la Loire, malgré tout, un patient est guéri selon l'Agence Régionale de santé. En France, le bilan passe la barre des 1 000 cas, 19 personnes sont décédées et parmi elles, une majorité de seniors.

Il y avait justement près de 120 seniors rassemblés ce 8 mars au bal organisé à Châtillon sur Colmont, près de Mayenne. Ils étaient moins nombreux que d'habitude, une cinquantaine de moins, sûrement à cause du coronavirus selon les organisateurs. Pourtant, ceux qui ont fait le déplacement ne sont pas plus inquiets que cela.

Pour se saluer, beaucoup se font la bise, une poignée de main, même si certains préfèrent éviter. C'est le cas de Jean, 88 ans et qui a été opéré du cœur : 

Je dis bonjour avec les pieds comme les Chinois 

Pourtant, c'est le premier à aller chercher une cavalière pour aller valser, main dans la main, une autre dans le dos de sa partenaire. Marcel termine de nous donner la technique : 

On est toujours face-à-face et on est à 10 centimètres

Liliane propose aussi, en rigolant, de danser dos à dos pour éviter trop de rapprochement sur le prochain tango. Elle et son cavalier Michel sont très connus dans le milieu du bal. Ils sont là tous les dimanches et il était hors de question de rater celui-là, épidémie ou pas. 

Les seniors se sont majoritairement salués avec une bise ou une poignée de main, même si certains ont préféré éviter par précaution.
Les seniors se sont majoritairement salués avec une bise ou une poignée de main, même si certains ont préféré éviter par précaution. © Radio France - Aurore Richard

"Si on tombe malade, on tombe malade c'est tout. C'est un petit club, il n'y a pas beaucoup de monde, une centaine de personnes à tout casser", selon eux. 

En revanche, Liliane hésite pour le prochain bal organisé à Ernée, il prévoit d'accueillir 600 personnes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu