Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Au camping de Merry-sur-Yonne, 200 annulations après la quatorzaine imposée aux Anglais qui voyagent en France

-
Par , France Bleu Auxerre

Après un bon mois de juillet, le camping de Merry-sur-Yonne voit sa fréquentation fortement réduite suite à la quatorzaine imposée par le gouvernement britannique, pour les voyageurs qui reviennent de France. La clientèle anglaise du camping icaunais a préféré annuler ses vacances dans la région.

Zachary, le propriétaire, et Victoria, la gérante, du camping de Merry-sur-Yonne.
Zachary, le propriétaire, et Victoria, la gérante, du camping de Merry-sur-Yonne. © Radio France - Lauriane Havard

Should I stay or should I go ? Comme le chantaient les Clash, les Anglais ont dû rapidement répondre à cette question après la récente décision de leur gouvernement : une quatorzaine obligatoire à tous les voyageurs revenant de France, où le coronavirus circule plus activement ces derniers jours. Conséquence de cette mesure, le tourisme en prend un coup en France et notamment dans l'Yonne. 

200 annulations au camping de Merry-sur-Yonne 

À Merry-sur-Yonne, le camping est bien calme en ce mois d'août. "On a 60 emplacements, mais, là, seulement une dizaine est occupée, d'habitude c'est plein!" regrette Zach, le propriétaire, d'origine britannique. Ses compatriotes se sont empressés d'annuler leurs réservations, prévues en août et en septembre

Une dizaine d'emplacements est occupée sur les 60 disponibles au camping de Merry-sur-Yonne.
Une dizaine d'emplacements est occupée sur les 60 disponibles au camping de Merry-sur-Yonne. © Radio France - Lauriane Havard

Dès l'annonce du gouvernement de Boris Johnson, les mails se sont multipliés. "Tous les matins on recevait dix mails de nos clients anglais" raconte Victoria, la gérante. Depuis, le cahier de réservation se vide... "Au total, on en est à 200 annulations" précise Zach. Ces annulations de dernière minute n'arrangent pas la situation financière du camping, déjà à la peine à cause des mois de confinement. Les gérants estiment les pertes à hauteur de 120.000 euros

Malgré cette mauvaise surprise de dernière minute, les propriétaire du camping ont le sourire grâce à la fréquentation du mois de juillet. "Le restaurant a très bien tourné! On a eu beaucoup plus de monde que d'habitude et plus de Français et de Belges".

Marc et Charlotte, ce couple d'Anglais qui fait de la résistance

Ils sont les seuls anglais au camping de Merry-sur-Yonne ! Marc et Charlotte, un couple de retraités britannique, ont décidé de maintenir coûte que coûte leurs vacances dans l'Yonne. "On a visité la Bourgogne plusieurs fois et on aime faire du vélo ici, profiter des rivières et boire du bon vin!" lance souriante, Charlotte. Pour échapper à la quatorzaine imposée par leur gouvernement, ils ont leur stratégie : après la France, direction l'Italie et l'Allemagne. "Ces deux pays européens ne figurent pas dans la liste, donc nous n'aurons pas de quatorzaine obligatoire en revenant chez nous" explique Marc. Après quelques jours dans l'Yonne, le couple va bientôt prendre la route pour Besançon.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess