Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Au club des aînés de Montbrison, on attend le vaccin pour sortir du blues et reprendre les activités

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Cela fait presque un an que les membres du club des aînés de Montbrison, dans la Loire, ont arrêté de se voir. Entre solitude et peur du virus, ils attendent aujourd'hui avec impatience de pouvoir se faire vacciner contre la Covid-19.

AU club des aînés de Montbrison, les jeux de cartes, le scrabble, la danse, la gym, le billard : tout a subi un coup d'arrêt (image d'illustration).
AU club des aînés de Montbrison, les jeux de cartes, le scrabble, la danse, la gym, le billard : tout a subi un coup d'arrêt (image d'illustration). © Maxppp - PHOTOPQR/LE REPUBLICAIN LORRAIN

Voilà presque un an que le local du club des aînés, à Montbrison dans la Loire, n'a pas rouvert ses portes aux membres. À cause du coronavirus, les quelques 180 membres du club ont cessé de se voir, accentuant pour certains la solitude de la retraite. Alors à l'heure où les plus de 75 ans peuvent se faire vacciner, le vaccin semble être pour les aînés du club la seule chance de reprendre les activités et de mettre fin aux coups de blues.

La solitude grandit quand toutes les activités sont à l'arrêt

À 88  ans, Geneviève n'est pas du genre à se laisser aller. Elle égrène ses activités favorites avec le sourire : "la gym, la chorale, pas mal de danse ... j'ai l'impression que je ne sais plus faire !" Toutes ces activités, Geneviève les pratiquait avec le club des aînés de Montbrison. Mais évidemment, tout est à l'arrêt à cause du coronavirus. 

À ses côtés, d'autres membres du club réuni pour nous parler de cette solitude grandissante, comme Henri, l'ancien trésorier.Sans famille pour le visiter au quotidien, le club est pour lui comme une "seconde famille"... mais il en parle désormais au passé : "Nous allions deux fois par semaine au self de Montbrison. Au billard on faisait une troisième mi-temps. Maintenant il faut rester chez soi."

Avec la mise en pause du club des aînés, c'est tout un pan de la sociabilité qui disparaît pour ces seniors. L'important n'est pas tant de jouer aux cartes ou de chanter, mais bien de se voir, de papoter et de prendre soin les uns des autres. Des relations et des vies "suspendues", comme dit Maurice, un autre membre du club. 

Geneviève, 88 ans, attend le retour de la gym et de la danse avec impatience.

La vaccination, une porte de sortie attendue avec impatience

Dès lors qu'on évoque le vaccin, l'enthousiasme est général autour de la table. "Moi je dis, quand on sera vaccinés, on se protégera. C'est la porte de sortie. On nous l'offre, autant qu'on en profite avant qu'on ne meure !" fait remarquer Geneviève. Pour beaucoup, la vaccination signifie le retour des activités au club : "On suppose qu'on pourra tout reprendre, explique Maurice. Ce sera quand même bien agréable de pouvoir retrouver les copains."

Il y a de l'espoir mais surtout de la pudeur à évoquer ces futures retrouvailles. Impossible pour l'instant de se projeter et de rêver trop fort. Même Jacqueline Vialla, la présidente du club, veut rester prudente : "Déjà, j'espère qu'on les retrouvera tous. Que tout le monde sera là, qu'il n'y aura pas de malades. Et puis certains sont bouclés par leurs enfants qui ont très peur pour eux. J'espère que ça va se décanter." En attendant, elle a pris l’initiative, avec d'autres membres du club, d'appeler les plus seuls afin de maintenir ce lien si précieux. 

Reportage au club des aînés de Montbrison, où le vaccin contre la Covid est attendu avec impatience.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess