Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Au Mans, des logements de transition pour les patients après une longue hospitalisation

-
Par , France Bleu Maine

Ces six studios situés à Saint Saturnin s'adressent aux personnes n'ayant pas de solution d'hébergement après un long séjour à l'hôpital du Mans ou au centre de rééducation de l'Arche. Soit à cause d'une rupture familiale. Soit à cause d'un logement inadapté à leur nouveau handicap.

Chaque studio est conçu pour accueillir facilement un fauteuil roulant.
Chaque studio est conçu pour accueillir facilement un fauteuil roulant. © Radio France - Bertrand Hochet

Sarthe, France

C'est nouveau ! Les patients de l'hôpital du Mans et du centre de rééducation de l'Arche à Saint Saturnin disposent de logements de transition. Ces six studios permettent un passage en douceur vers le retour à la maison, notamment pour ceux, gravement blessés, qui se retrouvent handicapés et n'ont pas encore de logement aménagé en conséquence. 

Hébergement et accompagnement social

Le premier patient à bénéficier de ce dispositif est Geoffray. Il a passé deux années au Pôle Régional du Handicap, dont une dans le coma après un accident de voiture. Encore affaibli, il apprécie ce petit appartement meublé. "J'espère que mon temps ici passera vite", explique-t-il. "J'ai effectué une demande auprès des bailleurs sociaux pour obtenir un logement. J'attends leur réponse. Ici, c'est très bien". Pendant son séjour de neuf mois maximum (trois mois pour les patients de l'hôpital), cet homme de 38 ans est accompagné par Gelsomina Bénéati, référente sociale car le dispositif ne se limite pas à l'hébergement : "je suis là pour donner des informations, passer des relais pour que Geoffray ne soit pas sans solution à la sortie, sachant que lui recherche à la fois un logement et un emploi". D'une façon générale, ce nouveau dispositif permet "une sortie progressive", explique-t-elle.    

Trois ou neuf mois maximum selon les cas 

Même si ces six appartements sont situés juste à côté du Pôle Régional du Handicap à Saint Saturnin, ils peuvent aussi servir à des patients venant de l'hôpital du Mans, détaille Eric Crispin, directeur de l'association pour l'insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées : LADAPT) : "des personnes confrontées à des problématiques sociales et familiales, par exemple une rupture familiale en cours d'hospitalisation. Le dispositif peut aussi concerner - c'est un autre exemple - des personnes qui ont été amputées d'un membre et n'ont pas encore de logement adapté". Le loyer mensuel de ces studios de transition est d'une cinquantaine d'euros au départ. Il augmente ensuite progressivement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu