Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Au Mans, l'association Hippotigris lutte contre la phobie scolaire

-
Par , France Bleu Maine

Créée en septembre 2020, l'association Hippotigris encadre des jeunes de la sixième à la terminale qui n'arrivent plus à revenir dans le parcours scolaire. Un accueil de jour est proposé quatre fois par semaine avec des activités créatives pour redonner goût et motivation aux adolescents.

L'association Hippotigris a accompagné une trentaine d'adolescents à sortir de la phobie scolaire depuis le mois de septembre.
L'association Hippotigris a accompagné une trentaine d'adolescents à sortir de la phobie scolaire depuis le mois de septembre. © Radio France - Jean Rinaud

C'est dans un petit appartement d'une résidence proche du Centre Hospitalier du Mans que s'est installée l'association Hippotigris. Fondée par Solène Vigneron, la structure accompagne depuis septembre 2020 des adolescents de la sixième à la terminale atteints de phobie scolaire en leur proposant des activités créatives pour leur redonner goût au travail et les sortir de l'isolement. 

Une démarche portée par la présidente de l'association Solène Vigneron : "On veut offrir une solution du quotidien pour l'adolescent déscolarisé en complément des prises en charge thérapeutiques et médicales. Ici il va se resociabiliser et reprendre confiance en lui à travers des projets concrets". 

Il faut rappeler que l'enfant qui est en situation de phobie scolaire a envie d'aller à l'école, mais il ne peut pas. Les angoisses sont tellement importantes que ça le bloque. 

Seulement quatre structures de ce type en France 

L'association Hippotigris propose un accueil de jour pour les adolescents à hauteur de quatre fois par semaine ainsi que des groupes de parole et des entretiens téléphoniques pour les parents. En France, il n'existe que trois autres structures du même type. Depuis septembre dernier, une trentaine d'adolescents ont été pris en charge par l'association mancelle. Avec l'aide de professionnels et bénévoles, plusieurs projets ont été menés par les adolescents comme l'écriture d'un livre pour enfant, la création d'un clip musical ou encore l'initiation à la boxe éducative. 

"On tient à responsabiliser les jeunes mais surtout à leur montrer qu'ils sont capable de porter un projet jusqu'au bout et ça, c'est le plus important. Par exemple, un groupe travaille sur la réalisation d'un livre de jeunesse et l'objectif, ce serait de le publier", explique Magalie Greffier, éducatrice spécialisée. 

"Ici c'est comme une petite famille"

Fanny, 15 ans, fait partie des 15 adolescents actuellement suivis par l'association Hippotigris. Elle est en décrochage scolaire depuis un an, mais au sein de la structure, elle retrouve petit à petit goût à l'apprentissage. 

C'est dur de se relancer dans le travail quand on a complètement décroché donc se relancer avec l'association ça permet de voir que je ne suis pas toute seule. En plus ici on ne me juge pas donc c'est comme une petite famille.

Une association payante qui a lancé le 3 mai dernier une campagne de financement participatif pour aider les familles adhérentes en difficultés financières. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess