Société

Au Mans, la nouvelle arme redoutable contre les voitures mal garées

Par Maïwenn Lamy et Julie Le Duff, France Bleu Maine et France Bleu mercredi 4 octobre 2017 à 8:24

Le passage de cette voiture-radar dans un quartier du Mans sera souvent annoncé à l'avance par des panneaux d'information, mais pas toujours !
Le passage de cette voiture-radar dans un quartier du Mans sera souvent annoncé à l'avance par des panneaux d'information, mais pas toujours ! © Radio France - Maïwenn Lamy

Cette voiture qui lit automatiquement les plaques d'immatriculation flashe les automobilistes mal garés au Mans depuis jeudi dernier. Il lui suffit de 5 minutes pour verbaliser une quinzaine de conducteurs. Le PV peut monter à 135 euros !

Vous devez déposer vos enfants à l'école et il n'y a aucune place disponible ? Vous vous arrêtez sur le trottoir : pour quelques secondes, ça n'est pas si grave, vous dites-vous.. Eh bien avant de faire ça, vérifiez bien que la toute nouvelle voiture-radar de la ville du Mans ne rôde pas dans le coin, car vous risquez un PV à 135 euros ! La Ville du Mans entend lutter contre les stationnements gênants, voire très gênants dont les riverains se plaignent fréquemment, en particulier aux abords des établissements scolaires.

Une arme redoutable

A bord de cette voiture Lapi (pour "lecture automatique des plaques d'immatriculation"), on trouve deux agents de surveillance de la voie publique : tandis que l'un conduit, l'autre actionne la caméra dès qu'il repère un véhicule mal garé. Le numéro de plaque d'immatriculation est ensuite automatiquement enregistré dans la tablette dont est équipée la voiture. En l'espace de cinq minutes, une quinzaine de conducteurs peut ainsi être verbalisée. Le soir, toutes les photos sont analysées pour vérifier qu'aucune erreur n'a été faite.

Des contrôles annoncés à l'avance... mais pas toujours

Avant de faire intervenir la voiture Lapi, la Ville du Mans installera souvent (mais pas tout le temps !) de grands panneaux jaunes pendant une semaine. Ces panneaux rappellent qu'il est interdit de se garer sur les trottoirs, les passages piétons ou encore sur les pistes cyclables. Pour un stationnement hors emplacement, la contravention est de 35 euros ; elle monte à 135 euros pour un stationnement très gênant.