Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Au Mans, les surplus de la cuisine centrale sont redistribués aux plus démunis

-
Par , France Bleu Maine

Nouvelle étape dans la lutte contre le gaspillage alimentaire. Grâce à une convention signée ce mardi, les repas produits dans la cuisine centrale du Mans et non consommés sont distribués aux sans-abri par le biais de l'association Tarmac qui lutte contre l'exclusion.

La cuisine centrale du Mans prépare chaque jour quelque 8.000 repas pour les écoles de la Ville (Photo d'illustration)
La cuisine centrale du Mans prépare chaque jour quelque 8.000 repas pour les écoles de la Ville (Photo d'illustration) © Maxppp - Marc Ollivier

Le Mans, France

Chaque jour, plus de 10.000 repas sont confectionnés dans la cuisine centrale du Mans, essentiellement pour les écoles de la Ville mais aussi pour certains EHPAD ou pour le portage à domicile. Même si tout est calculé au plus juste, il y a immanquablement un peu de perte, explique Daniel Gras, le directeur de la structure : "ces repas non consommés étaient malheureusement destinés à la poubelle. Ça faisait mal au cœur. Le personnel avait parfois l'impression que son travail ne servait à rien". 

Une trentaine de repas évitent la poubelle chaque semaine

En moyenne cinq ou six repas peuvent ainsi être fournis chaque jour à l'association Tarmac qui vient en aide aux plus démunis, au Mans. Mais "il est impossible de s'engager sur un nombre fixe quotidiennement", prévient le directeur de la cuisine centrale. "Parfois ce sera davantage en cas, par exemple, de grève des enseignants car nous n'avons pas de visibilité. Dans ce type de situation, nous pouvons monter jusqu'à une centaine de repas non consommés". 

A la "halte mancelle", Tarmac nourrit une centaine de personnes par jour

Ces surplus alimentaires sont récupérés par l'association Tarmac qui les redistribue aux sans-abri, dans ses locaux de la "halte mancelle", près de l'avenue Bollée, précise Hilaire Bodin, son président : "nous nourrissons, chaque jour entre 45 et 50 hommes seuls vivant dans la rue, à la mi-journée et l'après-midi, suivant les jours, entre 30 et 60 couples avec enfant(s) hébergés dans des logements précaires, par exemple le foyer Noguès. Nous avons des soutiens de la banque alimentaire. Mais ce partenariat avec la Ville du Mans nous permet d'assurer une régularité d'approvisionnement." Cette convention va ainsi contribuer à équilibrer la partie repas du budget de l'association Tarmac. Chaque année, il lui manque entre 20 et 30.000 euros.

La cuisine centrale du Mans est située boulevard Pierre Lefaucheux - Radio France
La cuisine centrale du Mans est située boulevard Pierre Lefaucheux © Radio France - Bertrand Hochet