Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Au moins 2 500 manifestants à Perpignan contre le pass sanitaire

-
Par , France Bleu Roussillon

Environ 2 500 personnes ont défilé dans le calme ce samedi après-midi à Perpignan pour dénoncer la vaccination obligatoire pour les soignants et aussi l'instauration du pass sanitaire pour fréquenter tous les lieux publics.

Pendant plusieurs dizaines de minutes, les manifestants ont bloqué la circulation sur le Pont Arago à Perpignan
Pendant plusieurs dizaines de minutes, les manifestants ont bloqué la circulation sur le Pont Arago à Perpignan © Radio France - Simon Colboc

Plusieurs centaines de personnes le matin, plusieurs milliers l'après midi. Les heures passant, le cortège anti-pass sanitaire a pris de l'épaisseur ce samedi à Perpignan. Dans l'après midi, environ 2 500 manifestants se sont retrouvés Place Catalogne avant de traverser la Têt par le pont Arago (bloquant au passage la circulation vers le nord) puis de prendre la direction de la préfecture via le pont Joffre. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Dans le cortège, on retrouve notamment des soignants et des employés de la grande distribution. "Dans mon service, nous sommes 88 et seulement 8 à ne pas être vaccinés" explique cette salariée dans le secteur de la psychiatrie. "Mes responsables m'ont expliqué que si nous n'étions pas vaccinés le 15 septembre, nous serions automatiquement mis à pied pendant deux mois avant un possible licenciement. Du coup, pas le choix, j'ai pris rendez-vous. Je ne sais pas encore si je vais y aller mais j'ai pris rendez-vous... "

Des manifestants vaccinés opposés au pass sanitaire

Et puis dans le cortège aussi, Catherine, elle est kinésithérapeute à Perpignan. "Je suis vaccinée mais je manifeste pour la liberté de choisir. Je suis là aussi pour les restaurateurs et tous les commerçants car avec la mise en place du pass sanitaire, beaucoup vont se retrouver en faillite et coupés de leurs clients habituels. C'est inadmissible ! Et puis, je suis très attachée aussi au secret médical : est-ce qu'on doit se promener en disant j'ai le sida ? Personnellement, j'ai mon pass vaccinal mais je ne le présenterai pas parce que ce n'est pas normal. Je ne vois pas pourquoi je devrais présenter un QR Code pour aller dans une grande surface ! "

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Dans la matinée, face à la hausse du nombre de cas dans le département, la préfecture des Pyrénées-Orientales a imposé de nouvelles restrictions : dès dimanche soir, les bars, restaurants et établissements de plage devront fermer dès 23 heures. Depuis ce samedi déjà, le port du masque ets obligatoire dans tout le département sauf dans les espaces naturels et sur la plage. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess