Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Au Moutier-d'Ahun, le pont de la discorde

jeudi 19 juillet 2018 à 18:33 Par Solène Cressant et Fabien Arnet, France Bleu Creuse

Un collectif de riverains a lancé une pétition pour interdire le pont aux camions et aux machines agricoles, ils estiment que cela abîme et fragilise cet édifice du XIIe siècle, sauf que les agriculteurs affirment ne pas avoir d'autre choix.

Un collectif de riverains souhaite empêcher les poids lourds et les engin agricoles de passer sur le pont
Un collectif de riverains souhaite empêcher les poids lourds et les engin agricoles de passer sur le pont - Cyril Moré

Moutier-d'Ahun, France

Grosse crispation autour du pont du Moutier-d’Ahun, l’un des plus beaux villages creusois. Un collectif de riverains réclame une interdiction de passage pour les poids-lourds et les machines agricoles sur ce pont du XIIe siècle, classé aux monuments historiques. 

Selon eux, ces gros engins abîment le pont et mettent en danger les piétons. De leur côté, les agriculteurs rappellent qu'ils n'ont pas d'autre solution c'est un point de passage important, voire le seul. 

Des gros engins agricoles et parfois des semi-remorques accusés par les riverains d'abîmer cet édifice du XIIe siècle - Radio France
Des gros engins agricoles et parfois des semi-remorques accusés par les riverains d'abîmer cet édifice du XIIe siècle © Radio France - Fabien Arnet

Le passage de semi-remorques

Certains touristes se passionnent même pour leurs prouesses : "10 centimètres à gauche, dix centimètres à droite ! C'est incroyable !" rit une femme qui visite la région. Il y a toujours eu des engins agricoles sur le pont, mais aujourd’hui ils sont très larges et très lourds, et depuis quelques années, ils se partagent le pont avec des camions, parfois même des semi-remorques !

Quand un semi-remorque arrive à passer sans frotter, on peut à peine passer une main de chaque côté - Cyril un riverain du Moutier-d'Ahun

"Ce pont est très étroit et a la particularité d'être légèrement en virage", explique Cyril Moré, l'un des riverains, "on voit de plus en plus de semi-remorques passer par là, je peux vous garantir que quand ils y arrivent sans frotter, on y passe à peine une main de chaque côté !". Il arrive régulièrement que les gros engins percutent le pont et le fragilisent.

Un projet de déviation

Maire du Moutier-d'Ahin depuis presque 30 ans, Jean-Claude Trunde est interpellé régulièrement sur le sujet, "l'idéal ce serait une déviation," explique le maire, "c'est d'ailleurs ce que j'ai longtemps demandé, mais une déviation, ça coûte cher, le département ne peut pas de lancer dans ce genre de travaux". Mais personne ne croit trop à une déviation dans le village... "Mon père m'a toujours dit qu'il y avait une déviation de prévue depuis la dernière guerre ! Cela ne se fera jamais..." soupire un habitant. Les agriculteurs aussi sont eux aussi, intéressés par une déviation

Le mairie souhaite mettre en place une déviation mais cela coûte très cher et la décision revient au département - Aucun(e)
Le mairie souhaite mettre en place une déviation mais cela coûte très cher et la décision revient au département - Cyril Moré

Le collectif d’habitants du Moutier-d’Ahun assure que 470 personnes ont signé la pétition pour interdire le pont aux machines agricoles et aux camions.