Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Au Pays Basque, le plaisir passe avant l'addition et les calories pour le repas de Noël

-
Par , France Bleu Pays Basque

L'heure des victuailles a sonné ce mercredi 24 décembre. Pour le dîner du réveillon et le déjeuner de Noël, le mot d'ordre au Pays Basque : c'est le plaisir. Au marché des Halles de Bayonne, les clients ne font pas attention à leur budget pour un menu traditionnel et bien garni.

La bûche (ici chez Mauriac à Bayonne) reste un classique de Noël
La bûche (ici chez Mauriac à Bayonne) reste un classique de Noël © Radio France - Sophie Allemand

Bayonne, France

Top départ pour le marathon des grosses tablées ce mardi 24 décembre. Dans les assiettes, on met le paquet pour le réveillon de Noël ainsi que le déjeuner du 25. Ce n'est pas à prendre à la légère : le repas représente notre deuxième poste de dépenses après les cadeaux

"On ne compte pas, à Noël on ne compte plus !"

Le menu reste traditionnel et bien chargé : un beau plateau de fruits de mer, des saint-jacques, du foie gras ou encore de la poule au pot, du fromage, la bûche et puis les clémentines qui restent l'incontournable pour digérer. Et pour tout cela, quand on vous demande combien vous dépensez, la réponse est très flou : "alors le budget aucune idée, explique Marine, une bayonnaise. On regarde un peu au niveau des prix mais on est pas très regardant en période de fêtes." Même chose du côté de Jacqueline : "on ne compte pas, à Noël on ne compte plus ! On se fait plaisir : c'est pour le plaisir d'être réunis en famille."

Selon l'enquête Cofidis, en moyenne on investit 131 euros dans le repas de Noël en France, soit deux euros de plus que l'an dernier.

Vidéo - les huîtres, toujours à l'honneur

Comme plus de six français sur 10, vous aurez sûrement des huîtres à table. Au marché des Halles de Bayonne, ce sont les jours les plus importants de l'année au Georges and Co où les commandes s’enchaînent. Stéphane, le patron prépare une cinquantaine de plateaux par jour ce mardi et ce mercredi, il observe quand même une baisse du nombre de commandes de près de 15 % comparé à l'année dernière.

  • Pour goûter ses huîtres, vous pouvez en acheter ce mercredi 25 décembre, le Georges and Co est ouvert
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu