Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Nordahl Lelandais

Au procès de Nordahl Ledandais, des familles de disparus cherchent des indices

Bernard Valézy, le vice-président de l'association Assistance et recherche de personnes disparues (ARPD) a assisté à plusieurs jours d’audience. Son but : s’imprégner de la personnalité de l’accusé, des lieux et des personnes qu’ils fréquentaient pour éclairer certains dossiers. Entretien.

Bernard Valézy, spécialiste des dossiers de disparitions
Bernard Valézy, spécialiste des dossiers de disparitions © Radio France - Anabelle Gallotti

Bernard Valézy assiste au procès de Nordahl Lelandais au nom de l'association Assistance et recherche de personnes disparues (ARPD). Certaines familles lui ont spécifiquement demandé de venir écouter les échanges. Entretien. 

Expliquez-nous pourquoi précisément vous venez à ce procès ? 

Je  viens au procès, au titre de l'association Assistance et recherche de personnes disparues (ARPD) puisqu'à la suite de l'interpellation de Nordahl Lelandais dans les deux affaires, Maëlys et Noyer, près d'une vingtaine de familles nous avait demandé de voir leur affaire et éventuellement savoir s'il n'y avait pas de rapprochement à faire avec l'activité de monsieur Lelandais. Et donc le fait de mieux connaître la personnalité de Nordahl Lelandais peut apporter quelque chose, peut-être dans la suite de ces recoupements. C'est l'occasion d'entendre au moins des gens qui le connaissent et qui peuvent aider ces familles dans leurs recherches. C'est peut-être le cas pour Lucie Roux, disparue à Bassens près de Chambéry

Êtes-vous êtes surpris de ce que vous découvrez depuis le début de ce procès ?

Non, je pense que comme beaucoup de gens qui ont participé à ces audiences, on confirme simplement des choses qui étaient sues jusqu'à présent. Je ne pense pas qu'on puisse dire qu'il y a des éléments particulièrement nouveaux qui soient apparus à l'occasion de ces audiences. Pour l'instant. 

Aujourd'hui, à quelles familles, à quels disparus, vous intéressez-vous le plus  par rapport à Nordahl Lelandais ? 

Il n'y a pas de priorité à donner. Par contre, effectivement, ce qui est le plus intéressant par rapport à la victime qui était le caporal Arthur Noyer. On peut penser que des personnalités ou des victimes qui avaient le même âge, qui étaient sur le même secteur, qui peut être ont fait de l'auto stop, peuvent être intéressantes. Et je pense notamment aux deux disparues du Fort de Tamié.  

Qu'attendez-vous de la deuxième semaine d'audience au procès de Nordahl Lelandais ? 

Je pense qu'il ne faut pas s'attendre à des révélations, ça, c'est clair. Par contre, comme je vous l'ai dit, ce qu'on essaye, c'est de comprendre l'environnement de Nordahl Lelandais pour voir si cela peut marcher avec certaines affaires.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess