Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A Saint-Jean-de-la-Ruelle, le plafond des ascenseurs tombe sur la tête des locataires

lundi 14 janvier 2019 à 18:47 Par Florine Boukhelifa, France Bleu Orléans

Au moins deux personnes ont été blessées, en l'espace de quelques semaines, après que les plafonds des deux ascenseurs de leur immeuble ont cédé. Le groupement "Luttons, Bougeons, Réagissons" (LBR) et la CNL du Loiret déplorent ces accidents et réclament la prise en charge des soins médicaux.

IMAGE D'ILLUSTRATION. Les plafonds des deux ascenseurs sont tombés à quelques semaines d'écart.
IMAGE D'ILLUSTRATION. Les plafonds des deux ascenseurs sont tombés à quelques semaines d'écart. © Radio France - PHOTOPQR/VOIX DU NORD/MAXPPP

Saint-Jean-de-la-Ruelle, France

Tout semble tranquille dans le hall de cet immeuble de la rue des Émeraudes, à Saint-Jean-de-la-Ruelle. Seule une note du groupe Vallogis, affichée entre les deux ascenseurs, rappelle les mésaventures subies par plusieurs locataires, entre la fin du mois de décembre et le début de ce mois de janvier.

Le 8 janvier dernier, il est aux alentours de midi quand un père de famille rentre à la maison, accompagné de ses enfants. Alors qu'ils sont dans l'ascenseur pour rejoindre leur appartement, le plafond, une plaque en aluminium, cède et atterrit dans le visage de l'homme. Légèrement blessé, il a dû être emmené aux urgences à la clinique Oréliance. Quelques semaines auparavant, déjà, une autre locataire, avait été touchée par le plafond du second ascenseur de l'immeuble, nécessitant également une prise en charge médicale.

Les associations réclament une meilleure réponse

La Confédération nationale du logement (CNL) du Loiret et le groupement "Luttons, bougeons, réagissons" (LBR) montent au créneau et dénoncent les réponses apportées par Vallogis, jugées insuffisantes. Corinne Cavier, présidente du groupe LBR, responsable des locataires du quartier des Chaises s'insurge : "Ces choses ne doivent plus se produire, c'est intolérable ! Il faut absolument que le bailleur mette tout en place pour que les ascenseurs soient correctement entretenus. Il faut également que les frais médicaux des personnes concernées, parfois importants, soient pris en charge par leurs assurances."

Contacté par nos soins, Vallogis assure que des analyses sont en cours pour déterminer les circonstances exactes des deux incidents.  Les locataires concernés ont également été contactés par voie postale concernant la prise en charges des frais médicaux par les assurances du bailleur social.